Imprimer Pdf

Chenilles processionnaires : la lutte continue

Publié le 21.09.2021

À partir du 5 octobre prochain, la Ville entamera une campagne de lutte contre les jeunes chenilles processionnaires présentes sur certains pins des parcs et espaces publics. Une lutte qui s’inscrit dans un objectif de santé publique et de préservation de la biodiversité.

"Quand j’étais adolescente, je me souviens d’avoir joué dans l’herbe fraîchement coupée et d’avoir ensuite souffert d’insoutenables démangeaisons" se souvient Christine. Quarante ans après, le souvenir de cette anecdote est encore vif dans son esprit. Il a fallu que je consulte le médecin pour apaiser les démangeaisons et faire en sorte que j’arrête de me gratter".

De très petite taille, les chenilles processionnaires sont en effet très discrètes mais dotées d'un pouvoir de nuisance très important : leurs poils, d’un urticant très virulent, sont en effet redoutables. Les pins sont les premiers à en souffrir avec un affaiblissement général lorsqu’ils sont colonisés. Les chiens et les chats peuvent aussi en faire les frais, avec souvent des atteintes importantes lorsque les poils passent dans les voies respiratoires

Un ciblage précis des pins

C’est pour toutes ces raisons que la Ville réalise chaque année une campagne de destruction ciblée de cet insecte. Le procédé le plus efficace consiste en la pulvérisation d'un produit biologique s’attaquant aux chenilles, le Bacille de Thuringe. L’objectif est de détruire les larves déjà installées dans les pins, avant leur installation dans leur abri hivernal.
Cette année, un repérage très précis des pins infestés a été effectué. Ce sont 281 pins qui recevront le produit au lieu des 1 100 habituels Ce ciblage permet d’utiliser la substance à bon escient tout en limitant les coûts. L’opération aura lieu sous la forme de brumisation du Bacillus Thuringiensus, un produit phytopharmaceutique sans classement toxicologique et écotoxicologique.

Les secteurs concernés

Les traitements devraient se dérouler à partir du mardi 5 octobre. Cette programmation risque néanmoins d’évoluer en fonction de la météo. Il conviendra de fermer ses fenêtres si vous vivez à côté d’un arbre en cours de traitement. Il faudra également éviter d’étendre son linge, de pique-niquer, de se promener à l’endroit où le traitement sera en train d’être réalisé.
Sont concernés :

Différentes formes de luttes

Afin de lutter contre les chenilles processionnaires, la Ville utilise en complément plusieurs méthodes :

Dans l'actualité