Imprimer Pdf

Espaces verts : respirer dans la ville

Publié le 25.04.2019

On y transite ou l’on y passe la journée : les nombreux espaces verts de la commune sont à disposition de toutes et tous. Il suffit de marcher ou de s’y poser quelques instants pour en ressentir les bienfaits. Focus sur celles et ceux qui se les approprient, à leur manière.

Jouer, courir, marcher, se promener à cheval, rouler à bicyclette, parler, lire, se divertir, "prendre un bain de nature", observer la faune et la flore : on vient dans les parcs et jardins pour de multiples raisons. Un besoin pour de nombreux citadines et citadins qui y voient une manière de récréer des liens de sociabilité.

Des équipements multiples

Pour que toutes les formes de loisirs puissent cohabiter, la Ville n’a de cesse d’aménager, d’entretenir et d’embellir ses espaces naturels. Des aires de jeux confortables ont été aménagées. Les théâtres de verdure accueillent des festivités en tout genre. Les cheminements piétons complétés par des allées accessibles aux personnes à mobilité réduite sont régulièrement entretenus. Certains parcs comme à la Bégraisière ont été préparés pour accueillir des scènes de spectacles.Dans tous les espaces naturels, tables, bancs et poubelles sont installés pour faciliter le confort.

Pour tous les goûts

Sorties du dimanche en famille, jeux pour les enfants, randonnées pédestres ou cyclistes, piques-niques ou courses à pied, fêtes de quartier avec les associations et les écoles, grands événements culturels ou sportifs, les usages sont multiples et révèlent une forte attente des habitants. "Les espaces verts sont à la fois des thèmes d’inspiration et des lieux d’accueil d’événements" explique Jean-François Fourichon, directeur des affaires culturelles à la Ville. Rien d’étonnant donc à ce que la commune investisse périodiquement ces espaces naturels à l’occasion de Jours de Fête, Soleils Bleus, "Ça bouge dans les parcs" ou encore Herbeland. "Une année sur deux, la Fête de la musique se déroule dans un parc : soit la Bégraisière, soit la Carrière, soit la Savèze. C’est une autre manière de découvrir la nature en ville", poursuit Jean-François Fourichon.

Des usages renouvelés

Les particuliers et associations ne sont pas en reste. Certaines pratiques sont davantage tournées vers la biodiversité (observation de la faune et de la flore, apiculture, jardinage, éco-pâturage…). L'association des Amis du Bois-Jo par exemple propose aux écoles du quartier de la Bernardière et aux habitants de découvrir cet espace vert entretenu par la régie des quartiers OCEAN. "Tous les ans, nous plantons des bulbes de jonquilles pour sensibiliser les enfants et les habitants à la nature" explique Yvette Lelubre, la présidente. D’autres activités sont plus culturelles ou sportives avec de la lecture de paysages avec l’association "Vous êtes ici", des ateliers ponctuels d'arts plastiques de la Maison des Arts ou des promenades à cheval ou poney avec l’association APE la Salantine. Les sportifs licenciés à l’UFCPH Le plaisir de courir se réunissent trois fois par semaine pour leurs entraînements. "Nous empruntons les pistes cyclables et passerelles aménagées dans le sud du Bourg. L’été, nous nous retrouvons au parc de la Gournerie. Nous apprécions vraiment les aménagements réalisés pour faciliter les liaisons. Un regret cependant : l’absence d’un cheminement doux vers la Chabossière" explique Frédéric Le Broner, le président. Forte de ses 65 membres,l’association herblinoise de randonneurs "Air et détente" est, quant à elle, sollicitée par la Ville pour baliser les circuits pédestres de la commune. Jeune activité, le géocaching s'est développée dans les parcs et jardins. "C’est un jeu collaboratif comme une chasse aux trésors. On cache de petits objets qu’il faut retrouver grâce à leur géolocalisation" explique Renaud Flavigny, adepte herblinois. À Saint-Herblain, près de 124 caches ont été posées. Pratiqué en plein air, ce loisir gratuit permet de découvrir des endroits méconnus voire insolites.

Le Cours Hermeland en fête

La concertation sur le Cours Hermeland s’est achevée en février dernier. Un moment festif en plein air viendra mettre en valeur cette réflexion au long cours qui a impliqué de nombreux habitants. Le Val de Chézine vous accueillera pour assister à une pièce de théâtre spécialement écrite pour l’occasion. Elle sera suivie à à 21h d’un moment de pure magie sur des sonorités cubaines. Des animations diverses et des balades à poney seront proposées. Apportez votre pique-nique !
Samedi 29 juin à 18h, près de l’étang du boulevard du Massacre.

Chiffres clés

57 km de circuits pédestres balisés
24,5 hectares pâturés par des animaux
60 parcs, squares, jardins et espace verts
24 aires de jeux pour enfants

"La Ville aménage de nouveau espaces verts"

Pourquoi les espaces verts sont-ils essentiels dans l’aménagement de la ville ?
Ils sont indispensables pour trois raisons : tout d’abord, ce sont des espaces de fraîcheur importants pour réguler la température au coeur d’une ville. Ils concourent également à la préservation de la biodiversité. Enfin, ce sont des lieux de convivialité ouverts au plus grand nombre. Celles et ceux qui vivent en appartement y trouvent des espaces pour pique-niquer et se relaxer.

Les parcs et jardins sont très utilisés. Que fait la Ville pour faire face à tous ces usages en plein développement ?
La Ville aménage progressivement de nouveaux espaces verts offrant ainsi de nouvelles possibilités de profiter du plein air. Ce sont par exemple de nouveaux cheminements, des circuits pédestres. Nous sommes attentifs aux nouveaux usages, la concertation sur le Cours Hermeland l’a montré récemment. C’est pourquoi on n’hésite pas à expérimenter de nouvelles pratiques comme les barbecues de proximité.

Bertrand Affilé
Maire de Saint-Herblain
Vice-président de Nantes-Métropole

Parcs et jardins : respirer dans la ville