Imprimer Pdf

Le quartier de Bellevue, en grand

Publié le 21.12.2021

Après plusieurs années d'études et de concertation, le projet du Grand Bellevue est entré dans sa phase opérationnelle. Point d'étape.

Engagé depuis 2014, c’est l’un des projets urbains les plus importants à l’échelle de la Métropole : le Grand Bellevue commence à prendre forme. Ce grand quartier, à cheval entre Nantes et Saint-Herblain et accueillant plus de 19 000 habitants, fait l’objet sur différents secteurs d’une transformation importante. 500 logements doivent être démolis, 1 300 autres rénovés et 900 construits selon les dernières normes. Objectifs ? Rendre Bellevue à la fois plus mixte, attractif et agréable à vivre, tout en travaillant activement sur ses points faibles (échec scolaire, chômage, insécurité…).

Dès 2023, le secteur de la place Mendès-France, à cheval entre Nantes et Saint-Herblain, va connaître de profondes mutations.

Soutien aux familles

Création de nouveaux équipements et d’espace verts, réaménagement des espaces publics, rénovation et construction de nouveaux logements, lutte contre l’exclusion... le projet du Grand Bellevue, c’est tout cela à la fois. 310 millions d’euros y sont consacrés, financés par les collectivités territoriales, avec le soutien actif de l’État et de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU).

Côté équipements justement, la Maison de santé a ouvert ses portes boulevard Jean-Moulin, début 2022. Cet équipement interdisciplinaire réunit une quinzaine de professionnels parmi lesquels : médecins généralistes, infirmiers, orthophonistes, kinésithérapeutes et sage-femmes. "C'est l'un des équipements les plus attendus par les habitants du quartier, qu'ils soient nantais ou herblinois", souligne Michel Boucher, membre de la Conférence permanente du Grand Bellevue, qui a travaillé avec les élus à définir les contours de ce projet. Des actions de prévention sur la santé des femmes, l’alimentation, le sport ou les addictions seront aussi régulièrement organisées, en lien avec des associations partenaires. 2,25 millions d’euros auront été nécessaires à sa réalisation.

La Maison de santé du Grand Bellevue, boulevard Jean-Moulin, ouvre ses portes en janvier. Un équipement très attendu dans le quartier.

Une crèche intercommunale a, quant à elle, ouvert ses portes place Mendès-France en janvier. Dotée de 46 berceaux, répartis entre les villes de Saint-Herblain (27), Nantes (13) et l’Association départementale des parents et amis de personnes handicapées mentales (6), cette nouvelle structure va favoriser le retour à l’emploi des jeunes parents du quartier et accroître le soutien aux familles en difficulté sociale, affective ou médicale.

Place Mendès-France

Prochaine étape désormais : la transformation de la place Mendès-France avec, dès début 2023, la destruction des barres Rossignol et Dax, de part et d’autre de la place. À terme, une coulée verte, propice aux mobilités douces, permettra de relier les deux côtés de la place. Le marché, transféré côté nantais, permettra de libérer la place Denis-Forestier, afin d’y réaliser logements neufs et des locaux pour des services. D’importants changements à venir mais des transformations nécessaires afin d’améliorer durablement la qualité de vie des habitants.

Soutien éducatif

Si le Grand Bellevue s'appuie des changements urbanistiques majeurs, il intègre également de nombreux projets visant à améliorer au quotidien la vie des habitants. Parmi ceux-là, la Cité éducative entend favoriser la réussite et le bien-être des enfants, adolescents et jeunes adultes. Un projet auquel l’État a octroyé une subvention de 1 millions d’€ sur la période 2020-2022. Sept écoles et trois collèges font ainsi l'objet d'actions innovantes dans ce domaine : ateliers artistiques de long cours, recherche de stages de 3ème, soutien renforcé à l'orientation... 

Pour Christian Tallio, adjoint au maire de la politique de la Ville, "cette Cité éducative l’occasion nous est donnée de conjuguer nos efforts , notre intelligence collective, et aussi avec les élus de Nantes pour favoriser pour les enfants et ados de ce quartier l’accès au savoir, à la culture et la citoyenneté".

Dans l'actualité