Imprimer Pdf

Porte d’Ar Mor : la (nouvelle) voie est libre

Publié le 29.01.2021

Réalisés cet hiver par la Direction interdépartementale des routes (DIR) Ouest, les travaux d’aménagement de la bretelle de la porte d’Ar Mor vont permettre de fluidifier le trafic automobile sur cette zone. Une mesure qui s’ajoute à d’autres, entreprises par le passé, comme l’installation de feux tricolores. Focus.

C’est un nœud de circulation majeure qui cumule nombre de difficultés, en particulier aux heures de pointe. Le rond-point d’Ar Mor, giratoire qui fait notamment s’entrecroiser le périphérique Ouest nantais et la RN444, fait depuis quelques années l’objet d’une attention particulière de la part de Nantes Métropole et des services de l’État.

C’est ainsi que la Direction interdépartementale des routes Ouest (DIROuest, services de l’État) vient d’inaugurer ce vendredi 29 janvier une nouvelle voie porte d’Ar Mor, au niveau de la bretelle de sortie du périphérique. Une voie de « tourne-à-droite » comme l’appellent les spécialistes et qui permettra ainsi aux automobilistes du périphérique Ouest, dans le sens Nord-Sud, de rejoindre directement la RN444 et de quitter l’agglomération sans passer par le rond-point d’Ar Mor.

Coût global du chantier : 630 000 euros, financés à la fois par l’État (50%), Nantes Métropole (37%) et la Région Pays de la Loire (13%).

Rond-point accidentogène

"Ces travaux ont été motivés par le fait que, depuis quelques années, des phénomènes de remontées de fil sont observées à cet endroit, jusque sur le périphérique, au niveau de la bande d’arrêt d’urgence, indique Sébastien Launay, responsable d’opérations à la DIR Ouest. La congestion récurrente de la bretelle et de la section courante du périphérique, en amont, entraînait une accidentologie importante, il fallait donc agir." 

Un aménagement bienvenu qui, en plus de soulager le périphérique, devrait également permettre de désengorger et de fluidifier la circulation sur le rond-point d’Ar Mor, où l’important flux de voitures et la vitesse de circulation autour de l’anneau ont rendu ce point nodal particulièrement accidentogène ces dernières années. 

Études en cours 

Ces travaux s’inscrivent dans le cadre du Schéma directeur d'agglomération de gestion du trafic (SDAGT) de l'agglomération de Nantes, au titre duquel ont déjà été réalisés d’autres chantiers d’importance les années passées pour fluidifier le périphérique.

Citons par exemple l’installation en 2015 de feux tricolores "intelligents" au niveau des portes de l’Estuaire, de Saint-Herblain, d’Atlantis et d’Ar Mor. Le principe ? Installés sur la bretelle d’entrée du périphérique, les feux virent au rouge pendant 1 minute maximum, lorsque la circulation devient trop dense. Un dispositif qui retarde d’autant – sans les empêcher définitivement néanmoins – la formation de bouchons sur le périphérique.

Autre réalisation marquante de la DIR Ouest sur cette zone, la création, en 2015 (sens Nord-Sud) puis en 2019 (sens Sud-Nord), d’une troisième voie sur le pont de Cheviré afin de soulager les deux autres voies existantes, très rapidement congestionnées en heures de pointe.

Des aménagements qui devraient se poursuivre sur cette zone dans les années à venir : des études sont ainsi lancées pour continuer de soulager le rond-point d’Ar Mor avec la réalisation, en amont, de nouvelles voies d’entrecroisement.

Dans l'actualité