Imprimer Pdf

Un jardin méditerranéen si exotique

Publié le 03.03.2020

Au cœur du parc de la Carrière, un jardin méditerranéen a vu le jour il y a 11 ans. Depuis, il s’est beaucoup transformé et embelli. Chaque plante a trouvé sa place dans ce lieu privilégié. Visite guidée.

Patrick Moulet nous reçoit avec le sourire. Responsable de ce jardin extraordinaire, il est ici quasiment chez lui.  "Ce jardin, c’est un peu mon bébé" dit-il avec fierté. "Nous avons choisi de nous recentrer sur des plantes du pourtour méditerranéen pour l’essentiel même si nous avons conservé de nombreux palmiers et bananiers" explique l’agent municipal. Conçu en 2008 par l’architecte-paysagiste Yves Bureau, le plan du jardin a été revu en prévoyant une partie méditerranéenne et une autre exotique.  "Aujourd’hui le jardin commence à avoir une âme" se réjouit le jardinier. En effet, ses reliefs permettent d’entretenir le mystère et de créer la surprise au fur et à mesure qu'on avance dans les allées.

Nouvelles essences

Yuccas, palmiers, hysope, sistes, agaves, oliviers, figuiers de barbarie, pins, cyprès (type cupressus), genévriers, autant de plantes réparties harmonieusement dans cet espace inspirant "luxe, calme et volupté" comme l'écrivait le poète Charles Baudelaire. Tous les ans, le jardin est agrémenté de nouvelles essences. Pour rendre les promenades encore plus instructives, un soin particulier est apporté à l’étiquetage des noms des plantes en latin. Les amateurs apprécient et peuvent ainsi identifier les plantes plus facilement. "On parle de jardin méditerranéen mais en tant que jardinier, nous le dénommons volontiers jardin d’acclimatation car nous essayons toujours d’habituer les plantes au lieu et à ses températures" ajoute M. Moulet.

Dans l'actualité