Imprimer Pdf

Une renaissance du Val de Chézine

Publié le 05.02.2019

Ce bel espace de promenade apprécié de tous se refait une beauté. L’été prochain, les usagers profiteront d’un Val de Chézine rénové et embelli.

De février à fin juin, trois secteurs emblématiques du parc sont en réfection. Ces travaux s'organisent à la suite d'une large concertation.

Interventions dans trois secteurs clés

L’étang du boulevard du Massacre va être revalorisé faisant partie d'une des belles entrées du parc. Un ponton en bois et des estrades seront installés pour améliorer le confort des pêcheurs et des promeneurs. L’aire de jeux sera rafraîchie.

Des travaux qualitatifs seront réalisés dans le centre du parc qui sera traité à la manière d’une place de village. Un bardage bois sera posé sur le local des toilettes publiques pour l’insérer davantage dans son environnement. Les bords de la Chézine seront agrémentés d’assises en pierre et les cyprès seront paillés.

La terrasse de jeux côté boulevard de la Chézine va être réaménagée pour un plus grand confort des usagers. Ses équipements seront complétés par une cabane en bambous ainsi que par des jeux fabriqués avec du bois de chêne issu du site. Elle sera agrémentée également de végétation naturelle. Quant à la bambouseraie située près de la mare, elle sera diminuée en taille. La pente d’accès au parc sera adoucie.

Amélioration des cheminements

Enjeu important de la rénovation du parc, les allées ! Elles seront reprises pour en renforcer la stabilité. Tous les cheminements feront l’objet d’un programme de travaux sur plusieurs années.

Préservation du patrimoine naturel paysager

L’objectif de ces travaux est de conforter le patrimoine naturel et paysager du parc. C’est pourquoi un programme de gestion a été décidé sur plusieurs années. Il se traduit par plusieurs actions:

Abattage d’arbres et replantation

Au cours du siècle passé, le parc a été agrémenté d’essences d’arbres hétéroclites non issues du territoire. Pour rénover cet ensemble paysager, il est nécessaire d’abattre ces arbres globalement en mauvais état (2 chênes, 40 peupliers, 8 érables sycomores, robiniers, 10 conifères) et de replanter des essences locales (20 frênes, 20 châtaigniers, 20 cerisiers sauvages, 10 fruitiers, 500 arbustes).

Programme de rénovation des parcs

Inscrite dans le plan de maintenance renforcée des espaces verts, la rénovation du parc du Val de Chézine vise à préserver cet écrin de verdure exceptionnel au cœur de la ville. Un suivi écologique est prévu sur deux années pour continuer à réaliser les plantations et semences. Le coût global de l’opération s’élève à 600 000 €.