Imprimer Pdf

Urbanisme : la route de Vannes change d’allure

Publié le 05.07.2021

Devant une centaine d'habitants et de représentants de commerçants, Nantes Métropole a officiellement lancé le début de la concertation sur le futur de la route de Vannes. Objectif : redessiner en profondeur cet axe structurant de la métropole dans les 15 prochaines années. 

Le 30 juin dernier, salle de l’Odyssée, Nantes Métropole a dessiné à gros traits ce qui s’apparente comme un véritable marathon urbanistique pour les 15 prochaines années : faire de la Route de Vannes, aujourd’hui axe routier et commerçant dénué de cohérence, un espace apaisé et mixte, mêlant logements, commerces, services publics, transports en commun et modes de déplacement actifs, ainsi que des espaces paysagers de qualité.

Plusieurs dizaines de personnes, habitants d’Orvault, de Saint-Herblain ou de Nantes, mais aussi représentants de commerçants, étaient présents ce soir-là pour assister à la présentation des premières intentions du projet par Bertrand Affilé, maire de Saint-Herblain, Jean-Sébastien Guitton, maire d’Orvault et Pascal Pras, vice-président à la Métropole chargé des projets urbains. "Nous ne venons pas ici avec un projet déjà ficelé, a déclaré ce dernier en préambule de la réunion. L’idée c’est de vous présenter les grands objectifs qui sous-tendent la mutation de la route de Vannes. Charge ensuite aux citoyens et commerçants de nous indiquer selon quelles modalités et priorités réaliser ce projet."

Rappelant le "fort potentiel" de cet axe majeur, les trois élus présents ont également rappelé ces fragilités : une offre commerciale en déclin, un urbanisme vieillissant, l’absence de place faite aux mobilités douces…

Métamorphoses

Sur cette base, le projet de renouvellement urbain de la Route de Vannes, et la concertation citoyenne chargée d’éclairer sa conception, s’appuient sur cinq grands objectifs :

Suite à cette présentation, beaucoup de citoyens présents dans la salle ont souhaité s’exprimer, avec une constante : une satisfaction de voir la route changer de forme, mais des interrogations sur les modalités des changements à venir.

Ainsi, à cette Herblinoise qui comprend "la nécessité de densifier certaines zones pour éviter l’étalement urbain" mais qui se demande "si les services publics vont se suivre", Bertrand Affilé, maire de Saint-Herblain, a répondu : "Il est évident qu’on ne pourra pas faire l’économie de nouveaux service publics, des crèches, des écoles…Cela vaut aussi pour les transports : si on veut que les gens laissent leurs voitures, il faut leur proposer des alternatives, comme un bus à haut niveau de service, tels que les busway ou chronobus. Quoi qu’il en soit, nous nous adapterons, a tenu à rassurer l’édile, y compris en imaginant des formes innovantes de services mutualisés entre nos deux villes de Saint-Herblain et d’Orvault".

Atelier citoyen

À cet autre habitant qui s’inquiète de la temporalité du projet – "l’horizon de 10 ou 15 ans est beaucoup trop éloigné, c’est maintenant qu’il faut changer ce boulevard" - Jean-Sébastien Guitton, maire d’Orvault, a indiqué "qu’il ne sera évidemment pas possible de tout changer en même temps. C’est pourquoi nous avons identifié des zones, appelées “graines de ville”, et sur lesquelles il faudra travailler en priorité et par phases."

Après deux heures et demi d’échanges, la réunion s’est achevée par un appel à participation. "Tout un chacun est susceptible de nous aider à dessiner la future Route de Vannes, a rappelé le maire de Saint-Herblain, Bertrand Affilé. Et la réunion publique de ce soir nous prouve qu’il y a une vraie appétence sur ce sujet." 

Pour rejoindre l’atelier citoyen ou s’informer sur le projet et son avancement, direction la plateforme dédiée de Nantes Métropole. 

Le calendrier de la concertation

  • 30 juin 2021 : réunion publique de lancement ;
  • Mi-juillet à mi-septembre 2021 : mise en place de « Focus groupes » pour travailler sur des thématiques très précises et recrutement du panel citoyen composé de 24 membres ;
  • Mi-octobre à fin décembre 2021 : réunions des ateliers citoyens et remise de leur avis aux élus ;
  • 2022 : analyse de l’avis citoyen par les élus de la Métropole et lancement des premières études ;
  • Fin 2022 : réponse de la collectivité à l’avis citoyen et présentation du plan guide.

Dans l'actualité