Imprimer Pdf

À la Bibliothèque aussi, on "désherbe"

Publié le 20.05.2020

Le printemps est là et il n’y a pas que les espaces verts qui ont droit à leur désherbage ! Pendant le confinement, trois désherbages solidaires ont été organisés à la Bibliothèque. Explications.

Savez-vous ce qu’est un désherbage dans une bibliothèque ? Ne croyez pas qu’il s’agit de l’entretien des pelouses extérieures de votre lieu de lecture préféré. Par désherbage d’une bibliothèque, il faut entendre le tri des documents effectué par les services municipaux pour en retirer les ouvrages et jeux abîmés et qui ont beaucoup servi. L’objectif étant alors de faire de la place pour proposer de nouveaux livres et jeux.

Cette année, les désherbages du réseau de lecture herblinois ont été organisés pendant le confinement, en prenant toutes les précautions qu’imposait cette période particulière. "On s’est appuyé sur notre système informatique pour repérer ces ouvrages. Les collègues volontaires se sont ensuite rendus seuls dans les locaux pour procéder au retrait des jeux, livres, romans, magazines, bandes-dessinées, jeux de société, jeux pour enfants" explique Claire Daguin chargée de collections jeux et livres qui a coordonné les opérations.

Le désherbage ? Une seconde vie

Étalés sur 10 journées, ces trois désherbages solidaires ont permis de retirer 850 livres et jeux des rayonnages. Ils ont ensuite été donnés à des familles herblinoises par la direction de la solidarité.

À la Bibliothèque, comme dans tous les lieux de lecture publique, les désherbages font partie de la vie des professionnels du livre. "Chaque année, environ 8 000 livres ou jeux sont achetés, ce qui induit le désherbage de 8 000 documents ayant déjà beaucoup servi" explique Claire Daguin. Ce travail s’avère d’autant plus nécessaire que les ouvrages les plus empruntés par les abonnés sont les plus récents. Mais le désherbage n’est pas forcément une démarche très évidente pour les lecteurs. « Les livres ne sont pas des objets comme les autres. Ils portent en eux une charge affective » ajoute la bibliothécaire.

N’étant ni un lieu de conservation, ni d’archivage, la Bibliothèque herblinoise vit des désherbages tout au long de l’année. Des documents sont ainsi proposés en donation aux abonnés à l’entrée de la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland et de la Ludothèque. Ouvrez l’œil !