Imprimer Pdf

Abolition de l’esclavage : commémorer en musique et danse

Publié le 11.05.2022

Jeudi 19 mai, le trio de musiciens nantais Djusu se produira sur la scène de la Maison des Arts. Des élèves de 5e du collège Gutenberg les accompagneront dans un voyage culturel aux couleurs africaines pour commémorer l’abolition de l’esclavage.

Dans la salle de classe, au son du n’goni, les élèves sont debout, écartés les uns des autres. Au centre, Évelyne Mambo, la chanteuse et danseuse d’origine ivoirienne leur montre les mouvements à réaliser. Rapidement, les jeunes se prêtent au jeu et les premiers enchaînements apparaissent.
En préparation du concert du 19 mai, le groupe nantais Djusu, "le cœur" en Malinké, initie 28 élèves de 5e du collège Gutenberg, aux arts africains autour de la danse et de la musique. L’objectif de ce projet est d’ouvrir les esprits en sensibilisant les collégiennes et collégiens à l’histoire de l’esclavage et en favorisant l’échange culturel.
L’an passé, ces mêmes jeunes avaient participé au concert de commémoration organisé par la Ville. Ils avaient, avec le groupe musical béninois Bénin International Musical (BIM), découvert la musique, les percussions et la culture béninoise. Une collaboration appréciée, qui a conduit leur professeure d’éducation musicale, Hortense Moutard, à renouveler l’expérience : "Nous avons décidé de poursuivre cet atelier avec les mêmes élèves que l’année dernière pour instaurer une continuité. Le précédent atelier leur avait bien plu, donc nous avons voulu approfondir leurs  connaissances."

Mieux comprendre l’histoire

Avec Évelyne Mambo, les élèves découvrent la danse traditionnelle africaine et apprennent une chanson en malinké qu’ils présenteront sur scène. "Il y a une grande mixité dans le collège. Avec cet atelier musical, les jeunes se comprennent mieux entre eux et pourront avoir la curiosité d’en savoir plus auprès de leurs parents." souligne Hortense Moutard.
Pour le groupe Djusu, l’échange culturel est fondamental : "Nous avons plaisir dans l’échange, il ne faut pas se mettre de frontières. Nous aimons ces instants de partage avec les jeunes." Inspirée d’Afrique de l’Ouest et influencée par des notes européennes, leur musique est puissante et émouvante : Mathias joue du n’goni, une guitare traditionnelle malienne, Antoine fait résonner sa guitare électrique tandis qu’Évelyne chante, danse et joue de l’ahoco, un instrument typique du bassin d’Abidjan.

Evelyne et l'ahoco, un instrument typique du bassin d’Abidjan.

Les élèves de cette classe sont très contents et unanimes : participer à ce concert sur la commémoration de l’abolition de l’esclavage est source de grande richesse culturelle.
À la suite de ces répétitions, les élèves du collège Gutenberg ouvriront la soirée devant leurs familles et le reste du public, avec une chanson en malinké et une chorégraphie constituée de gestes traditionnels et d’aujourd’hui qu’ils auront préparés avec Djusu.

Concert gratuit ouvert à tous
Jeudi 19 mai à 20h, à la Maison des Arts – 26 rue de Saint-Nazaire, Saint-Herblain
Place limitées, réservation conseillée au 02 28 25 25 80

Dans l'actualité