Imprimer Pdf

Destination Soleils Bleus

Publié le 20.05.2019

Du 4 au 7 juillet, le festival Soleils Bleus invite tous les amateurs de jazz à battre du pied en rythme au parc de la Bégraisière. Des concerts gratuits et de haute volée consacrés au jazz contemporain international.

Qu’est-ce que le jazz aujourd’hui ? Avant toute chose et depuis quelques années déjà, une matière composite en fusion, agrégeant des éléments archétypaux venus du rock, de la soul, du hip-hop... C’est fort de cette nouvelle donne musicale que le festival Soleils Bleus investira le Parc de la Bégraisière, du 4 au 7 juillet.

Pour sa 17e édition, l’évènement fera comme toujours la part belle aux syncrétismes du jazz contemporain, lui qui a déjà accueilli par le passé de grands noms des musiques improvisées, tels Avishai Cohen, Erik Truffaz, The Bad Plus ou encore Bojan Z. "Soleils Bleus est avant tout un festival où le jazz s’enrichit des musiques actuelles, rappelle Jérôme Binet, son directeur artistique. Nous souhaitons donner la priorité aux artistes qui décloisonnent les genres, qui cherchent à repousser les frontières du jazz et s’affranchir des conventions."

Chaque soirée sera consacré à une thématique : African Groove Night le jeudi, London Calling le vendredi, l'Échappée Belge le samedi et La Suisse dans les idées le dimanche, où les concerts se dérouleront tout l'après-midi.

Chaleur réconfortante

Le décor est planté. Trois soirées et un après-midi thématiques rythmeront ainsi les quatre jours du festival, dont l’entrée – chose remarquable pour un festival de cette ambition – est gratuite ! Citons notamment la soirée du jeudi 4 juillet consacrée au groove de l’Afrobeat, avec la venue du groupe londonien Nubiyan Twist et une création exceptionnelle réunissant le groupe nantais NYKO et le multi-instrumentiste Oghene Kologbo, ancien bras droit de Fela Kuti.

Le lendemain, la scène de Soleils Bleus se drapera des couleurs de l’Union Flag pour la venue (très) remarquée du jeune groupe Kokoroko, fer de lance de la bouillonnante jeune scène londonienne de jazz, et dont le titre "Abusey Junction" dépasse dorénavant les 28 millions de vues sur Youtube ! Un chiffre extravagant pour du jazz. Citons également la venue dimanche 7 juillet du groupe helvète Hildegard Lernt Fliegen ou, la veille au soir, celle du quintet du belge Antoine Pierre, compagnon de route du guitariste Philip Catherine.

Autre particularité : la large place laissée aux jeunes groupes, qu’ils soient totalement amateurs (Aventures artistiques) ou déjà semi-professionnels (Groupe régional à connaître, GRAC). "La programmation est un juste équilibre entre des artistes reconnus et de véritables découvertes de la scène nationale et internationale", se félicite Jérôme Binet. Qu’on se le dise, le jazz est loin d’être atone. Il scintille même de mille nuances de bleu.  

Soleils Bleus, du 4 au 7 juillet. Entrée libre et gratuite.
Parc de la Bégraisière.
Toutes les informations pratiques et le programme complet sont à retrouver sur theatreonyx.fr

Dans l'actualité