Imprimer Pdf

Giacomo Nanni, à coup de point(s)

Publié le 01.09.2020

Du 15 septembre au 30 octobre, la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland expose le travail de l’illustrateur italien au trait pointilliste, récemment récompensé d’un Prix de l’audace à Angoulême.

L’Homme et la nature arriveront-ils un jour à faire bon ménage ? La question, vieille comme le monde mais à l’acuité nouvelle depuis l’accélération du changement climatique, est au cœur du dernier ouvrage de Giacomo Nanni, Acte de Dieu. Une histoire sans vraiment d’histoire où il est question de la rencontre entre un chevreuil et des hommes, métaphore amère de la catastrophe écologique, de l’avidité de l’Homme mais aussi (parfois) de sa curiosité bienveillante.

Ce sont ces questionnements, mais aussi ce trait si singulier, entre pointillisme et minimalisme, que la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland donnera à voir dès le 15 septembre, à travers sa rétrospective consacrée à Giacomo Nanni. Un univers poétique et coloré riche de plusieurs ouvrages  mais aussi de collaborations avec des revues spécialisées ou la presse généraliste.

Rhodoïdes

Avec la réputation acquise ces dernières années, Nanni n’est plus un inconnu. Installé en France, le natif de la ville balnéaire de Rimini (Émilie-Romagne) se fait connaître dès 2005 en remportant le Prix de la meilleure histoire courte au festival de Lucca pour La plus belle chose, histoire intégrée dans son premier roman graphique, Le garçon qui cherchait la peur. Par la suite, Giacomo Nanni narre le quotidien contemplatif de son chat (Chroniquettes) et les péripéties rocambolesques de Casanova (Casanova – Histoire de ma fuite), tout en collaborant en parallèle avec plusieurs revues (l’avant-gardiste Carnicola, la picturale XXI ou la généraliste, L’obs).

Jusqu’à commettre cet Acte de Dieu, pour lequel le jury du festival d’Angoulême lui décerne en 2019, le prix de l’Audace. Voir une exposition consacrée à Giacomo Nanni, c’est découvrir l’existence d’un univers pictural à nul autre pareil et découvrir certaines techniques de l’illustrateur, comme ses collages numériques et ses superpositions de couleurs primaires sur rhodoïdes. C’est aussi découvrir la poésie à la fois critique et malicieuse d’un dessinateur à rebours de son temps, être épris de contemplation.

Dédicaces, déambulation et cocktail en présence de l’artiste le vendredi 18 septembre, à partir de 17h30. 

Médiathèque Charles-Gautier-Hermeland, rue François-Rabelais.

Plus d’infos sur la-bilbliotheque.com

Dans l'actualité