Imprimer Pdf

"L’art n’a pas d’âge" cultive les seniors

Publié le 17.03.2016

Avec ONYX, la compagnie Les Aphoristes part à la rencontre des plus âgés.

"Neuf kilos à la naissance : gros comme son père, myope comme sa mère"… Cette année, c’est l’histoire de Bouli Miro qui est racontée pendant "l’Art n’a pas d’âge", une action culturelle à destination des personnes âgées et portée par ONYX-La Carrière. À la manœuvre, perchés sur des tabourets, deux comédiens de la Cie Les Aphoristes, Claudine Bonhommeau et Gérard Guérif.

Entre mars et avril, ils se produisent successivement dans les cinq structures partenaires : les résidences les Bigourettes et la Bourgonnière, l’accueil de jour des Noëlles, les domiciles collectifs de la Crémetterie et la maison Beauséjour (Nantes). "Nous en sommes à la 5e édition et à chaque fois, c’est une proposition culturelle différente", explique France Prou, chargée des relations partenariales à ONYX-La Carrière.

Point commun entre 2015 et 2016, les interventions se font en deux temps :

 

A la fin du premier temps, chaque résident repart avec un petit cadeau : quelques lignes de l’histoire sur un rouleau de papier coloré, remis par les artistes comme trace de ce moment éphémère. Le second temps, la lecture, s’avère la seule trace pour certains, atteints de troubles cognitifs.

"C’est une bulle poétique qui leur est offerte", résume France Prou.  "A Saint-Herblain, nous proposons des activités bien-être pour le physique, mais il y a aussi le bien-être de l’esprit", souligne de son côté Farida Rebouh, adjointe aux solidarités.