Imprimer Pdf

Les Hivernales, festival rayonnant

Publié le 05.11.2018

Du 23 novembre au 1er décembre, les Hivernales célèbrent le geste et la parole, à travers une programmation locale, décidée par et pour les habitants.

Au commencement, il y a la précision du geste. La plainte du violoncelle affleure, captant l’attention du spectateur. Et puis, il y a la parole. Celle, plurielle et parfois déchirante, de migrants réfugiés dans différents squats nantais, et qui se fait jour à travers le comédien sur scène. La compagnie Tribouille qui présentera son spectacle "Bienvenue ! Paroles de migrants" au centre socio-culturel (CSC) du Sillon le 26 novembre fait singulièrement écho à la thématique choisie pour cette 28e édition des Hivernales : le geste et la parole.

De fait, les quatre centre socio-culturels, co-organisateurs du festival, ont concocté une programmation dense pour ces Hivernales cuvée 2018, partagée entre théâtre, danse et musique. On retiendra ainsi en guise de mise en bouche forcément parcellaire, le spectacle onirique de la Cie Syllabe, "On n’a pas fini de tourner en rond", mélange de danse et de jongleries contant la grâce et la liberté de l’enfance, à découvrir au CSC du Sillon, le 30 novembre. Ou encore l’ensemble détonnant de petites saynètes reprenant la vie des habitants du quartier Bellevue, présenté au Grand B le 27 novembre par la Cie Théâtre d’ici et d’ailleurs. Mais aussi une singulière soirée de clôture au Carré des services, entièrement concoctée par de jeunes herblinois.

Festival rayonnant

Car c’est l’une des singularités du festival : la participation des habitants. "Nous sommes plusieurs dizaines d’habitants à nous investir, indique Maurice Lefeuvre, président de l’ASEC* du Grand B. La culture n’est jamais aussi sincère que lorsqu’elle fait écho à la vie quotidienne des habitants.» Conséquence une fois le geste joint à la parole : des spectacles gratuits ou à tarifs réduits, parfois présentés dans des endroits inédits, comme en pieds d’immeuble ou directement chez les habitants, témoignage du rayonnement du festival.

"Le CSC du Bourg étant en travaux, on a fait appel aux habitants pour qu’ils accueillent certains spectacles chez eux, signale ainsi Dominique Douaud, administrateur de l’ASEC du Bourg. Beaucoup se sont proposés, au-delà de nos espérances." Les Hivernales, qui accueilleront plusieurs spectacles de la saison nomade d’ONYX, n’ont décidément pas fini de nous surprendre.

* Association socio-éducative et culturelle

Programme Hivernales 2018

Vous pouvez télécharger le document en cliquant ici (Format: PDF - Poids: 6,44 Mo).

Dans l'actualité