Imprimer Pdf

Mathilde Mourier : un univers rêveur et fantasmé

Publié le 22.05.2019

Jusqu’au 8 juin, la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland expose les travaux graphiques, photographiques et poétiques de Mathilde Mourier.

"Sable gomme la peau et les grains de beauté/ Soleil brûle les mots gravés sur le bois flotté/Gouttes d’écume lavent nos mémoires/ Et dans le marais enlise nos espoirs inavoués". Ils sont nombreux les textes comme celui-ci à accompagner les travaux graphiques créés par Mathilde Mourier. "Ce sont comme des haïkus, des bonbons qui se dévorent d’un coup d’œil" raconte la jeune femme.

"Tout a commencé très jeune par l’écriture. C’était pour moi très naturel. Puis il y a une dizaine d’années, lorsque j'étais étudiante en master design global, recherche, innovation à l’école de Condé à Paris, une professeure m’a conseillée de mettre en avant ce travail intime et poétique que je faisais quasiment en le cachant. " Mathilde Mourier se souvient : "C’est universel, tes textes toucheront tous ceux qui les liront m’a-t-elle dit"  L’amour, les liens sont des thèmes qui parcourent profondément son travail. Son site internet www.aimeaime.fr s’inscrit dans cet esprit.

Dessins et photos

Mathilde Mourier est née artiste. Depuis toujours, elle met tout en œuvre pour vivre son rêve : créer, écrire, photographier, dessiner, peindre et partager son travail. Ateliers pour scolaires, pour adultes, résidences d’artistes, commandes de charte graphique pour des centres sociaux, création de fresque géante à Ivry avec d’autres artistes : la jeune femme cumule de nombreuses activités pour vivre de "ce qu’elle sait faire".

"J’ai commencé par des collages autour desquels j’écrivais. Je n’avais pas 10 ans. À la même période, j’ai demandé un appareil photo argentique à mes parents et je me suis mise au développement photo au lycée à 15 ans. Depuis cette époque, je continue à tirer mes photos noir et blanc".

Ses sources d’inspiration, elle va les chercher dans toutes sortes de choses : ses voyages "pas aussi nombreux qu’elle voudrait", les lectures, les films, les expositions d’estampes.
Dans ses dessins aux lignes harmonieuses, on reconnait des paysages de montagne et de mer. La vie est présente avec des moments heureux en famille et entre amis sans doute. Aujourd’hui, elle est heureuse d’exposer à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland. "C’est une grande satisfaction, un objectif que je souhaitais atteindre. Maintenant j’aimerais trouver un éditeur".
Vernissage vendredi 24 mai à 19h à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland rue François-Rabelais Saint-Herblain. En présence de l'artiste.