Imprimer Pdf

Pierre-Emmanuel Lyet : faites entrer la couleur

Publié le 17.02.2020

Le dessinateur est mis à l’honneur à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland, du 18 février au 3 avril. L’occasion de découvrir le joli trait de cet artiste aux multiples facettes

Il y a un peu de la légèreté évanescente de Sempé dans le trait de Pierre-Emmanuel Lyet. Et puis il y a cette couleur, chatoyante et omniprésente, rappelant forcément le fauvisme d’avant-guerre qui aura participé à libérer la couleur des contraintes dont elle était jusque-là tenue prisonnière. "Quand j’ai commencé à dessiner, je n’utilisais que du noir et blanc, se rappelle Pierre-Emmanuel Lyet. Et finalement, à force de découvertes, j’ai fini par me réconcilier avec la couleur et l’embrasser entièrement. Depuis, je dessine beaucoup aux crayons de couleur."

C’est cette heureuse réconciliation que donne à voir la prochaine grande exposition de la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland, visible du 18 février au 3 avril. Plusieurs dizaines de dessins de l’artiste seront présentés, utilisant les techniques de l’aquarelle et du crayon de couleur.

Une grande partie de ces images sont issues de deux albums d’illustration, appelés à paraître le 28 février et courant mars : « Mona Lisa » (Amatera) et « Mon chat sauvage » (Ecole des Loisirs). Deux parutions qui seront d’ailleurs en vente à la médiathèque tout au long de l’exposition, et dédicacés par l’artiste lors du finissage prévu en sa présence, le 3 avril.      

"L’histoire de l’art ? Barbante…"

Diplômé des Arts déco, Pierre-Emmanuel Lyet est un touche-à-tout "multi-casquette", comme il se définit lui-même. Dans la foulée de ses études, il commence à travailler sur des films d’animation, co-réalisant notamment Pierre et le Loup (2014) et La nuit américaine d’Angélique (2016) . Ce dernier sera d’ailleurs un temps présumé pour décrocher le César du meilleur film d’animation.   

Depuis trois ans, Pierre-Emmanuel Lyet renoue avec le dessin, à la faveur de la redécouverte de certains artistes, comme le graphiste américain Paul Rand ou certains maîtres du fauvisme. "Avant, pour moi, l’histoire de l’art c’était barbant, c’était quelque chose de trop monolithique et discriminant, explique-t-il. Mais en m’y penchant de nouveau il y a quelques années, j’ai découvert des choses qui pouvaient nourrir différemment mon dessin."      

Surprises

Récemment exposé au Havre dans le cadre de l’évènement Une saison graphique, où l’ensemble de son travail a fait l’objet d’une rétrospective, Pierre-Emmanuel Lyet prépare en ce moment pour France Télévision une série en dix épisodes sur la vie de Beethoven dans le cadre du 250ème anniversaire de la mort du compositeur. "Une suite logique du travail que je vais présenter à Saint-Herblain", pour lequel, tient-il à préciser, "de nombreuses surprises sont prévues." Avis aux amateurs.

Pour découvrir le travail de Pierre-Emmanuel Lyet, rendez-vous sur sa page Facebook, son compte Instagram, son site internet ou la page consacrée de la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland.

Pratique

Exposition Pierre-Emmanuel Lyet.
Du 18 février au 3 avril à la médiathèque Charles-Gautier-Hermeland.
Entrée libre et gratuite.
Horaires à retrouver sur le site de la Bibliothèque.

Dans l'actualité