Imprimer Pdf

TRAME bichonne les pépites musicales

Publié le 02.11.2021

Le VIP à Saint-Nazaire, la Soufflerie à Rezé et la Maison des Arts à Saint-Herblain : avec le dispositif TRAME, trois salles ligériennes s’associent pour accompagner les jeunes talents et faire émerger la scène musicale de demain.

Direction artistique, résidence, mise en réseau, aide à la communication, actions de promotion… : les acteurs de T.R.A.M.E. - pour Temps Réel d’Accompagnement des Musiques Émergentes - mettent au profit d’artistes émergents et créatifs leurs ressources, équipements, contacts et savoir-faire complémentaires. "Le dispositif n’est pas figé, justement pour être le plus pertinent possible selon les besoins des artistes" précise Jérôme Binet, responsable du Pôle actions culturelles et musiques actuelles de la Maison des Arts. Un accompagnement "sur mesure", qui fait la particularité du dispositif.

Aux côté de la Maison des Arts, de la Soufflerie et du VIP, la radio FIP, l’agence de communication digitale Studio Volume et le label et agence de communication presse Daydream. Une présence indispensable, selon Cyril Jollard, directeur de la Soufflerie à Rezé : "Nous sommes dans notre rôle de service public en soutenant la création en musiques actuelles mais il faut faire ce lien avec le secteur marchand car c’est aussi dans ce milieu que vivent les artistes". Une complémentarité qui permet d’"additionner nos forces et créer un cercle vertueux, pour développer de jeunes projets et donner de la visibilité aux artistes talentueux de la région", résume Jérôme Binet.

Paroles d'artistes

À l’occasion du lancement de la promotion 2021-2022 de TRAME, les artistes de la première édition reviennent sur leur expérience. Pour le rappeur Nabla Mujina, qui prépare un nouvel EP et sera en concert le 12 novembre à la Barakason à Rezé, "c’est une opportunité incroyable pour un projet aussi naissant que le mien. L’identité visuelle et la direction artistique ont évolué grâce aux rencontres et conseils reçus en résidence notamment à Terminus 3." Avec TRAME, Fanny, alias Philémone, s’est sentie "plus solide". "Il y a une réelle écoute et une adaptation au besoin. C’est comme ça qu’on peut avancer", analyse la jeune femme, qui porte haut les couleurs d’une pop percutante et prépare la sortie d’un single et d’un clip pour la fin de l’année.

Quant aux ex-ingénieurs agronomes du groupe Labotanique, ils ont pu bénéficier de résidences dans les trois salles partenaires, d’un soutien financier pour la réalisation de clips et d’une programmation sur les ondes de FIP. Leur album "Expressions végétales" est sorti en juin 2021.

La promo 2021-2022

Après deux EP produits de manière indépendante, Quentin Le Gorrec adopte le nom de scène Parasol. Objectif : sortir son projet intimiste et psychédélique du cocon de son studio maison : "J’ai envie d’enregistrer un album de manière professionnelle, de faire du live en groupe." Première étape dès la fin octobre à Terminus 3 avec les premières répétitions avec musiciens. Coline Rio est déjà bien connue de la scène nantaise. La chanteuse du groupe Inuït se lance en solo et prépare une premier EP ainsi qu’un live. Vous pourrez découvrir sur scène les titres électro-acoustiques de l’auteure compositrice le 4 novembre aux Trois Baudets et le 23 novembre à la Maroquinerie à Paris.

Coup de projecteur sur Zaho de Sagazan

Nous avons rencontrée Zaho de Sagazan dans les studios de Terminus 3. Des lieux qu’elle connait bien : "J’ai découvert T3 il y a plusieurs années grâce à Inuït, avec lesquels je travaillais. J’ai commencé à répéter avec le groupe Fyrs, puis je suis entrée en résidence accompagnée par la MDA et maintenant ça continue avec TRAME." Avec sa manageuse, elle s’est lancée à seulement 21 ans en autoproduction : "Les financements, les idées, les contacts, on fait tout toutes seules, c’est bien parce qu’on a beaucoup de liberté mais on a aussi besoin de soutien !"

Après deux mois de répétitions intensives en compagnie de son batteur Tom Geffray  pour préparer ses premières scènes (au Trianon, à l’Olympia et à Stéréolux), Zaho retrouvera T3 pour des sessions d’enregistrement en studio : "On peut tout faire ici, composer, enregistrer, répéter !"  Un lieu ressources, mais aussi un lieu de rencontres et de foisonnement artistique : "C’est hallucinant : il y a plus de connexions que dans d’autres lieux, avec un côté vraiment convivial. On devient tous copains. Et s’il y a des affinités artistiques, on travaille ensemble".

D’une voix chaude, Zaho de Sagazan se livre dans une sincérité troublante, entre chanson française à texte, dark pop, cold wave et musique électronique. Le tout porté par une présence scénique impressionnante : "Dans mes chansons, je raconte des histoires, j’aime bien les raconter à fond !" confirme dans un sourire l’artiste bercée par Brel. Un premier single, soutenu par une aide à la création de la Ville de Saint-Herblain, est prévu pour début 2022.

Pour suivre l’actualité de Zaho de Sagazan : Instagram @zahodesagazan

Les familières : concert 100% féminin

Mardi 9 novembre, une soirée à ne pas manquer pour avoir un aperçu du fourmillement artistique de Terminus 3. T3 met en scène pour l’occasion un plateau inédit et 100% féminin composé d’artistes musiciennes accompagnées et familières des lieux depuis ces 10 dernières années.

À cette occasion, Élodie Rama, Coline Rio, AVA, Philémone, Klem H, Mood, Zaho de Sagazan, Isla, Ludy, Wassa Sainte Nebuleuse, Élise Bourn et Audrey Lopes viendront à tour de rôle interpréter une de leurs compositions et travailleront quelques morceaux collectifs entre elles. Les groupes Dear et Pheroce assureront la première partie de soirée.

Billets à retirer à l’accueil de la Maison des Arts. Pass sanitaire obligatoire à partir de 12 ans.

Dans l'actualité