Imprimer Pdf

Une saison culturelle "populaire et insoumise" à ONYX

Publié le 16.06.2016

Gaëlle Lecareux, directrice du théâtre municipal, présente les grandes lignes et l’esprit de la saison 2016-2017.

Quelle est la tonalité de cette nouvelle saison ?
La volonté première est de permettre une expression artistique libre, populaire et insoumise. Nous n’avons pas hésité à convier le regard humoristique pour choisir certains spectacles. Par exemple, la Cie Les Chiens de Navarre nous propose "Les Armoires normandes" dans une atmosphère foutraque et jubilatoire. Ou encore David Lafore, chanteur et guitariste complètement déjanté, entre Philippe Katerine et Elmer Food Beat. Le spectacle qui ouvre la saison danse, "ApartéS" de la Cie Singulières, est aussi très drôle, mêlant danse, cirque et interactivité avec le public.

Quelle place faites-vous à la musique ?
Nous avons souhaité un projet musical renforcé. Avec, bien sûr, notre participation au festival de l’agglomération Jazz en phase, l’opéra pop avec Moongaï, la carte blanche à Inüit. Et trois spectacles avec d’anciens membres du groupe Noir Désir : le concert "Condor Live" avec Bertrand Cantat, le ciné-concert "Dr Jekyll and Mr Hyde" du groupe Zone libre avec Serge Teyssot-Gay et le BD concert "Au vent mauvais" avec le groupe The Hyènes.

Comment avez-vous bâti ce programme d’une cinquantaine de spectacles ?
Une saison se construit sur plusieurs mois, comme un puzzle. Nous avons rencontré les compagnies, vu de très nombreux spectacles. A la fin, on doit sentir que chaque spectacle est à sa place et qu’il est en cohérence avec les autres et avec le projet culturel du théâtre.

C’est votre première saison en tant que directrice. Comment avez-vous imprimé votre marque ?
Cette nouvelle saison est le fruit d’une réflexion collective au sein de l’équipe. Nous avons eu à cœur de choisir des spectacles qui donnent envie de réagir, de nous interroger, de susciter le débat. Nous aimons les artistes qui ont un message à faire passer et qui nous invitent à réfléchir. Par exemple, le festival Cultures des autres se penchera sur l’histoire politique, culturelle et humaine de la France et l’Afrique. Le chorégraphe Fabrice Lambert s’intéressera aux questions environnementales. Notre nouvel artiste associé Jean-Baptiste André se penchera sur la solitude et la rencontre avec l’autre. Je peux citer aussi les causeries de David Wahl sur l’histoire spirituelle de la danse. Nous nous inscrivons également dans une démarche volontaire d’accessibilité universelle pour que tous, quel que soit l’âge, les contraintes sociales et économiques, le handicap, puisse rencontrer le spectacle vivant.

ONYX retrouve son conventionnement avec l’État pour la danse et, nouveauté, pour les arts du cirque. Pourquoi est-ce si important ?
L’État reconnaît le travail d’accompagnement que nous réalisons sur la diffusion, la création et la production de spectacles, dans l’accueil de compagnies chorégraphiques en résidence. L’État reconnaît aussi la pertinence et la cohérence du projet arts du cirque qui, non seulement s’inscrit comme un trait d’union entre le théâtre et l’extérieur mais nous permet de commencer un travail de fond avec les compagnies circassiennes de la région et d’ailleurs.

Billetterie ONYX : 1 place Océane (Atlantis) T 02 28 25 25 00 ou billetterie.onyx(at)saint-herblain.fr

Dans l'actualité