Imprimer Pdf

Débat : "Esclavage moderne, tous responsables ?"

Publié le 18.04.2019

À la veille de la commémoration nationale de l'abolition de l'esclavage, le débat Place publique du 9 mai se penchera sur le thème de l'esclavage moderne et des responsabilités des consommateurs dans la persistance de ce phénomène.

Le chemin qui mène du rêve d’une vie au travail forcé, à la servitude et à l’esclavage moderne, fait aujourd’hui figure d’une autoroute très empruntée. L'Organisation mondiale du travail considère en effet, qu’au moins 21 millions de personnes sont réduites en esclavage. C'est plus que lorsque l'esclavage était légal, entre les XVe et XIXe siècles.

Des travailleurs de la construction exploités au Moyen-Orient aux domestiques enfermées dans les maisons européennes en passant par les petites mains qui fabriquent nos objets high-tech : où s'arrêtent les mauvaises conditions de travail et où commence l'esclavage ?

On oublie souvent que notre consommation de biens et services à bas coûts  « ici » a une conséquence directe sur les conditions de vie et de travail "là-bas" : quelles responsabilités pour les consommateurs mais aussi les entreprises et les États dans la persistance de l’esclavage moderne ? Comment agir pour lutter contre le phénomène ?

Pour en débattre

Jeudi 9 mai de 20 h à 22 h, Maison des Arts, 26 rue de Saint-Nazaire.
Animateur : Anthony Torzec, journaliste indépendant.
Entrée libre et gratuite.

 

Dans l'actualité