Imprimer Pdf

Éclats d’art : les phares prennent l’air

Publié le 16.03.2021

Dans le contexte de la crise sanitaire qui limite fortement l’accès aux centres socioculturels (CSC), l’équipe de l’Espace 126 a décidé d’utiliser les extérieurs du bâtiment pour cette nouvelle édition du festival de peinture Éclats d’art.

Une 24e édition inhabituelle et innovante. Elle se déroulera du 20 mars au 5 avril autour du centre, plus précisément sur les grilles extérieures et les fenêtres. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, le festival Éclats d’art, c’est le grand rendez-vous annuel des amateurs et amatrices de peinture, organisé par l’atelier d’expression artistique du CSC Espace 126. Comme chaque année, le festival a invité plusieurs peintres de l’agglomération à se joindre à l’exposition.

Le Prix de l’atelier sur le thème du phare

Cette année, c’est le thème du phare qui a été choisi par l’atelier après tirage au sort. 14 tableaux ont été peints sur ce thème. Leurs reproductions plastifiées seront exposées à l’extérieur et soumises au vote du public soit sur le site de l’ASEC du Bourg, soit dans une urne mise à disposition à l’Espace 126. Pour les personnes qui ne pourraient pas se déplacer, trois diaporamas présentant l’ensemble des œuvres exposées seront publiés sur le site de l’ASEC du Bourg samedi à partir de 10h.

Démarche inclusive et citoyenne

Cette année, des personnes migrantes ont rejoint l’atelier d’expression artistique. Soutenus dans leur démarche picturale par Ludivine Kacou de l’association Plume d’elle et Christine Ammour de Cité Monde, les peintres exposeront leurs travaux. "Ils suivaient des cours de français au centre socioculturel, nous leur avons proposé de participer à un atelier peinture explique l’une des encadrantes. Cette participation leur a permis d’exprimer un vécu difficile, ça leur a fait du bien et leurs tableaux expriment toutes ces émotions".

Accueil du public

Les artistes vous accueilleront à l’extérieur du centre les samedi 20 et dimanche 21 mars de 10h à 17h30 pour vous présenter leurs œuvres.

Ils participent à l’atelier d’expression artistique

Claude : "J’aimerais m’approcher des impressionnistes"
Depuis une dizaine d’années, Claude Lebalonnier peint au sein de l’atelier d’expression artistique de l’Espace 126, centre socioculturel du Bourg. "J’apprécie le groupe où règne une atmosphère conviviale et un esprit d’entraide". Après avoir longtemps peint des paysages, Claude s’est mis aux portraits "pour la famille et les amis". Cet ingénieur à la retraite apprécie le mouvement des impressionnistes et aimerait s’en approcher même si la marche est haute. Les 20 et 21 mars il sera présent pour discuter avec les visiteurs. "Je suis toujours heureux de discuter peinture avec ceux que ça intéresse".

Jean-Yves : "Éclats d’art : un moment attendu de tous"
Membre de l’atelier depuis 1998, ancien responsable d’un atelier de dessin, Jean-Yves Gautier se souvient de la création du festival une année avant son arrivée : "L’idée des organisateurs était de faire connaître le centre". Cette année, les membres de l’atelier attendent le festival de pied ferme. Et pour cause : la crise sanitaire les a contraints à peindre chez eux dans la solitude de leur atelier. Fait exceptionnel rendu possible par la fermeture du centre : les œuvres resteront en place pendant deux semaines au lieu d’être exposées uniquement le temps d’un week-end.
Centre socioculturel Espace 126
126 boulevard François-Mitterrand.

Dans l'actualité