Imprimer Pdf

L’ubérisation, une nouvelle économie

Publié le 01.12.2016

Conférence Place publique jeudi 15 décembre à la Maison des Arts.

Alors qu’on plaçait beaucoup d’espoir dans ses possibilités collaboratives, l’outil numérique va-t-il déboucher sur une dégradation générale des conditions de travail et le délitement du tissu social ?

Avec le déplacement de l’économie sur Internet se met en place la vénération du consommateur. Investi de nouveaux pouvoirs face aux circuits économiques traditionnels, le client peut par une simple appli être livré d’un plat à domicile, réserver un transport ou une chambre chez un autre particulier, commander un article… En moins de temps possible, et bien sûr au moindre coût. Des pans entiers de l’économie ont été bouleversés par ces plateformes, dont beaucoup s’appuient sur la flexibilité de leurs collaborateurs –  qui ne sont plus des salariés mais des travailleurs indépendants, prestataires de services.

Cette "ubérisation" de la société est un repoussoir pour les uns, qui y voient une menace pour les acquis sociaux et de nouvelles formes d’esclavagisme. Pour d’autres, c’est une arme anti-chômage efficace, et une avancée inéluctable. Ce qui est souvent présenté comme un affrontement entre "modernes" et " archaïques" nous pousse à questionner notre modèle social.

Deux universitaires et deux créateurs d'entreprise en débattront à Place publique pour une table ronde animée par Cyrille Douillard :

Jeudi 15 décembre de 20h à 22h à la Maison des Arts, Saint-Herblain. Entrée libre et gratuite.