Imprimer Pdf

Notre société en burn out ?

Publié le 03.12.2015

Marie-France Hirogoyen et Pascal Chabot débattent à Place publique jeudi 10 décembre.

La France fait face à une crise de son modèle social : les solidarités s’estompent et les inégalités se creusent. Dans le même temps, les individus endossent des responsabilités croissantes, subissent l'accélération des rythmes de vie et des progrès technologiques, l’effacement des frontières entre vie personnelle et vie professionnelle, la compétition dans une économie globalisée.

Jusqu’où tenir sans craquer ? Le médiateur de la République a qualifié la France de "psychiquement fatiguée". Plus de 3 millions d’actifs seraient en risque élevé de burn out, les femmes étant particulièrement menacées. S’agit-il d’un problème relevant des individus, ou est-ce le symptôme d’un mal dont souffrirait collectivement la société ?

Deux intervenants débattent de ces questions lors de la prochaine soirée Place publique, lors d’une table ronde animée par la sociologue Elvire Bornand :

•    Marie-France Hirigoyen. Psychiatre et psychothérapeute, elle a inventé le terme harcèlement moral, titre de son premier livre paru en 1998. Depuis elle n'a cessé d'explorer toutes les faces de la violence psychologique. Elle intervient régulièrement auprès des administrations européennes sur le sujet du harcèlement moral et sexuel.

•    Pascal Chabot. Philosophe belge, il est l’auteur de "Global burn-out". Dans ce livre publié en 2013, il défend la thèse que le burn-out est une pathologie de civilisation : culte du toujours plus, de la performance, poids excessif des nouvelles technologies qui imposent leur temporalité à l’homme…
 

Jeudi 10 décembre à 20h à la Maison des Arts, 26 rue de Saint-Nazaire. Entrée libre et gratuite.

Dans l'actualité