Imprimer Pdf

Participation : votre voix pour faire votre ville

Publié le 26.10.2017

Espaces verts, déplacements, création artistique, éducation… Dans de multiples domaines et sous des formes variées, les habitants sont associés à l’action municipale.

3 000 : c’est le nombre d’Herblinois impliqués en 2016 dans au moins une action de participation. Ce chiffre illustre mieux qu’un long discours combien le dialogue citoyen est devenu partie intégrante de l’action municipale. Les habitants sont associés sur des dossiers qui concernent en premier lieu leur cadre de vie – espaces verts, équipements de proximité, animation du quartier – mais aussi sur la culture, l’éducation, la solidarité, la mobilité…

"Nous avons accentué la participation, avec des thèmes plus larges, des débats qui n’étaient pas forcément mis en avant auparavant", souligne Yamna Chriraa, adjointe au maire en charge de la démocratie participative, qui cite en exemple "la consultation sur le centre socioculturel de la Bernardière, renommé Le Grand B après un vote des habitants".

"Lorsqu’on lance une consultation, mieux vaut être modeste dans ses objectifs, mais pragmatique, renchérit Bertrand Affilé. Tout ne peut pas être soumis à l’avis des citoyens : les sujets peuvent être trop techniques, les contraintes nombreuses". Pour le maire de Saint-Herblain, "on concerte mieux sur des sujets dont on voit rapidement les effets : c’est ce que nous avons fait pour la maintenance des espaces verts, et c’est un succès". Autres conditions nécessaires à la participation : la "consistance" des projets soumis aux habitants, la transparence du processus, et "un retour vers les citoyens pour rendre compte de ce qui a été fait".

Élargir la participation

Depuis 2014 et la refonte de l’offre de participation à Saint-Herblain, des outils variés ont été mis à disposition des Herblinois pour mieux les impliquer dans les décisions : de la porte ouverte à l’atelier de co-construction, en passant par des instances plus formelles (Forum, conseil citoyen du Sillon, bientôt dupliqué à Bellevue). La Ville a fait appel aux étudiants de l’École de design de Nantes pour consulter deux jours durant, en novembre, les habitants sur l’accueil en mairie. Le recours numérique est de plus en plus fréquent. Ainsi en octobre, le projet d’aménagement du parc de la Bégraisière a fait l’objet d’un questionnaire en ligne, autour d’une carte interactive.

La participation s’est aussi élargie géographiquement, débordant des frontières communales. Saint-Herblain s’est mobilisée lors des grands débats citoyens lancés par Nantes Métropole : "La Loire et nous", le Plan local d’urbanisme métropolitain (PLUm), la transition énergétique. En 2015, un atelier citoyen sur les liaisons intercommunales a été constitué à l’échelle du pôle Loire-Chézine de Nantes Métropole et a accouché de 59 propositions, dont 23 seront réalisées avant 2020. Du concret et "une vraie plus-value", confirme Anne-Laure Joséphine, à la mission dialogues et territoires de la Ville : "La méthodologie était très poussée : on vous donne un mandat, un calendrier, et les élus vous répondront". Un nouvel atelier s’inspirant largement de cette démarche et portant sur l’éclairage public devrait être mis en place en 2018.

Cap sur les projets de quartiers

Le succès de ces expérimentations et l’ambitieux travail réalisé en 2015-2016 autour du schéma d’aménagement durable ont rendu possible une nouvelle étape de la participation. Les Dialogues herblinois 2017 lanceront ainsi la concertation sur les projets de quartier, qui déclineront les grandes orientations en matière de services au public dans chaque grand quartier, en fonction de ses spécificités et de ses besoins. Les propositions faites par les habitants seront affinées dans les mois suivants et contribueront à améliorer l’action publique.

"Une équipe élue ne doit pas oublier que les choses évoluent sans cesse, et prendre l’avis des citoyens reste le meilleur moyen de ne pas être à côté de la plaque, conclut Bertrand Affilé. En étant constamment sur le terrain, nous entendons les observations, les demandes. Le dialogue citoyen, c’est cette capacité à accepter que nos décisions, nos méthodes de travail, ne sont pas forcément parfaites, qu’il faut parfois les ajuster".

Quand les citoyens font la ville

Instances de dialogue citoyen ou collectifs plus informels, micro-projets de quartier ou débats à l'échelle métropolitaine... la participation est devenue une composante de l'action publique. Aperçu à Saint-Herblain.

Collégiens et riverains, ensemble pour la rue de Mayenne

La réfection de la rue de Mayenne, quartier Bellevue, est programmée pour 2018-2019. L’occasion de repenser l’entrée du collège Renan, qui génère quelques désagréments pour les habitants des résidences voisines. "Nous avons rencontré ces riverains, puis les délégués de classes, avant d’organiser une réunion commune où chacun a pu s’expliquer", explique Walter Henry à la mission dialogues et territoires de la Ville.
Les différends aplanis, chacun a pu s’exprimer sur les trois hypothèses envisagées pour réaménager l’entrée du collège. "Une dernière réunion sera proposée avec Nantes Métropole et les urbanistes de Bécardmap", conclut Walter Henry, tout en notant que "ce travail a soulevé d’autres problématiques dans le secteur : le stationnement, les espaces verts, les endroits de rencontre…".

Culture : les habitants dans la ronde

Le Bal de Bellevue, à nous d’chanter, les créations partagées musicales ou dansées de Jours de fête, le comité d’usagers de La Bibliothèque, la fresque participative de la Savèze... Pour la Ville de Saint-Herblain, l’action culturelle se conjugue depuis des années avec participation.
"Associer les habitants au choix d’un projet et à sa réalisation, c’est aussi mieux répondre aux problématiques d’un quartier, d’un territoire", rappelle Catherine Sylvestre, à la direction municipale des affaires culturelles. Les résidences d’artistes soutenues par la Ville, en particulier, sont un moyen de créer du lien entre habitants et d’ouvrir leur horizon : "Rencontrer les artistes leur permet d’entrer dans leur démarche et mieux la comprendre. On veut faire tomber les barrières !".

Contact : direction des affaires culturelles, 02 28 25 20 55

Dans l'actualité

En savoir plus

Place publique


En 2005, la Ville de Saint-Herblain lançait un premier temps fort autour de sujets de société et d’actualité.