Imprimer Pdf

Place publique "À bas les pauvres ?"

Publié le 07.06.2019

La dernière conférence de la saison 2018-2019 du cycle Place publique s’intéressera à la pauvreté et à la pauvrophobie. Elle aura lieu jeudi 20 juin de 20h à 22h à la Maison des Arts de Saint-Herblain.

Qu’est-ce donc que ce nouveau néologisme ? Ce concept de pauvrophobie a été inventé par l’association ATD (Agir Tous pour la Dignité) Quart-Monde France pour définir le mépris social, l’hostilité d’une partie de la société à l’égard des personnes vivant dans la précarité ou la pauvreté.

La pauvrophobie se manifeste à travers des paroles vexatoires, des jugements de valeur, des stéréotypes voire même des fake news. Par exemple, les expressions "si l’on veut travailler, on trouve", "les pauvres coûtent cher", "les pauvres ont des écrans plats et des téléphones portables" participent de ces stéréotypes véhiculés à travers la société. Ils traduisent la violence symbolique dont sont victimes les personnes sans ou à faibles ressources. Dans une société de consommation comme la nôtre, difficile d’être respecté et d'exister quand on ne dispose pas de revenus décents pour justement consommer. 
Pourquoi juge-t-on les personnes pauvres avec autant de sévérité? Quelles sont les conséquences sur la santé morale et la dignité des classes populaires, sur l'accès aux droits, à la santé, à l'emploi?

Pour en débattre :
Marie Loison-Leruste, maîtresse de conférences en sociologie à l’Université Paris 13, spécialiste des représentations sociales, du regard et des attitudes envers la pauvreté.
Jean-Christophe Sarrot, membre du mouvement ATD Quart Monde, co-auteur de « En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté »
Michel Pouzol, ancien rmiste, ancien député, membre du pôle idées du mouvement Génération.s.

Maison des Arts 26 rue de Saint-Nazaire Saint-Herblain
Tramway : ligne 1 arrêt Romanet
Bus : lignes 23, 59, 81, 91 arrêt Maison des Arts. Ligne 20 : arrêt Romanet.
Entrée libre et gratuite.