Imprimer Pdf

Santé mentale : les jeunes au fond du trou

Publié le 12.10.2021

Alors que la pandémie a eu pour effet collatéral de détériorer la santé psychique des adolescents et jeunes adultes en particulier, Place publique met en lumière cette problématique pour apporter des éléments de contexte et des pistes d’accompagnement.

La pandémie liée à la Covid-19 et les phases de confinement ont conduit les Français à se couper de toute vie sociale pour des raisons sanitaires bien évidentes. Des mesures drastiques qui n’ont pas été sans conséquences : perte de revenus et augmentation de la précarité pour de nombreux étudiants et intérimaires suite à l’arrêt de jobs alimentaires,  suppression des cours en présentiel, éloignement de la famille, absence d’interactions avec d’autres jeunes, sexualité empêchée…

Lot de nombreux jeunes : angoisse et stress 

À un âge où l’on commence à construire sa vie en autonomie par rapport à sa famille, cette crise sanitaire met à mal toute la jeune génération des 15-30 ans sans compter les enfants qui, eux aussi, ont développé des troubles en réaction à cette période stressante. Ce mal-être se traduit par plusieurs symptômes: dépression, anxiété, repli sur soi, addictions, décrochage des études, questionnements et angoisses quant à l’avenir.
Cette crise sanitaire n’est pas la seule à susciter stress et angoisse chez les jeunes : l’éco-anxiété générée par la crise climatique traduit aussi le malaise dont souffrent de nombreux jeunes.

1 jeune sur 3 souffre de troubles de santé mentale

Selon une étude de la fondation FondaMental, près d’1 jeune de 18 à 24 ans sur 3 souffre de troubles de santé mentale, ce qui représente plus de 11 points par rapport à l’ensemble de la population. 2 jeunes sur 3 estiment que la crise actuelle liée à la Covid-19 aura des incidences négatives sur leur santé mentale. Ils sont encore plus pessimistes pour celle de leurs proches (74% estiment qu’elle va être touchée) et celle des Français en général (91%). Plus fréquemment isolés car éloignés de la cellule familiale, près d’1 jeune sur 2 des 22-24 ans souffrent d’un niveau d’anxiété nécessitant une évaluation clinique psychiatrique (47% contre 31% pour les 18-21 ans). 

 La santé mentale des jeunes est-elle suffisamment prise en charge ? Comment fonctionne le nouveau chèque psy ? Filles et garçons se font-ils aider de la même façon ? Les conduites à risques sont-elles d’ores et déjà en augmentation ? Quels dispositifs de prévention et d’accompagnement existe-il ?

Pour en débattre, Place publique invite :
* Christophe Moreau, sociologue, directeur d’une équipe de chercheurs indépendante Jeudevi, spécialiste des jeunes.
* Paul Mayaux, président de la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE)
* Julie Urbain, psychiatre Unité ESPACE, service de psychiatrie 5 au CHU de Nantes
Animé par Antony Torzec, journaliste.
Informations pratiques :

Jeudi 21 octobre 20h-22h, Maison des Arts, 26 rue de Saint-Nazaire.
Accès gratuit. Port du masque obligatoire.
et aussi sur la chaîne Youtube de la Ville de Saint-Herblain.

Événement Facebook
Traduction du débat en langue des signes française sur simple demande au plus tard 10 jours avant la soirée au 02 28 25 20 31 ou communication@saint-herblain.fr

Les débats Place publique

Place Publique est un cycle de débats organisé par la Ville de Saint-Herblain : une fois par mois, experts, militants, universitaires ou journalistes échangent sur une thématique qui agite la société avant d'entamer un dialogue avec le public. Rendez-vous sur saint-herblain.fr pour en savoir plus sur la saison 2021-2022 de Place publique.

Dans l'actualité