Imprimer Pdf Suggérer cette page à un ami

Violences faites aux femmes : prévenir, reconstruire

Jeudi 23 novembre, Place publique braquera ses projecteurs sur différentes actions de prévention et de reconstruction mises en œuvre en France et dans le monde.

La Ville et le collectif Femmes et Ensemble proposent une nouvelle conférence-débat en lien avec la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes. Seront notamment évoquées les campagnes de sensibilisation menées par l'ONU Femmes : 16 journées d’action du 25 novembre au 10 décembre et les actions menées en direction des jeunes filles contre les mariages forcés, les mutilations sexuelles et les stéréotypes sexistes. Des actions qui s’apparentent à un travail de fond pour changer les mentalités.

Participeront à cet échange :

L’accompagnement à la recherche d’emploi de la Maison de l’emploi de l’agglomération nantaise en direction des femmes victimes sera aussi évoqué.

Jeudi 23 novembre 2017, 20h-22h, Maison des Arts, 26 rue de Saint-Nazaire. Entrée libre.

Des chiffres glaçants

  • 1 femme sur 10 est victime de violences conjugales en France métropolitaine. En moyenne, 1 femme meurt tous les 3 jours des suites de violences au sein du couple. En 2014, 134 femmes sont mortes de violences conjugales. Ce chiffre est en légère hausse, puisqu’en 2013, 129 femmes sont mortes sous les coups.
  • 223 000 : c’est le nombre de femmes de 18 à 75 ans qui subissent des violences sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire. Parmi les femmes victimes de violences, 14% déclarent avoir déposé plainte.
  • 84 000 : c’est le nombre de femmes victimes de viols, tentatives de viol et autres agressions sexuelles. Parmi les agresseurs, 90% sont des personnes connues des victimes. Seule une victime sur 10 dépose plainte.
  • 100 % des utilisatrices des transports en commun ont été victimes au moins une fois dans leur vie de harcèlement sexiste ou d’agressions sexuelles, selon le Haut conseil à l’égalité, en France.