Imprimer Pdf Suggérer cette page à un ami

ATAO : le garage où tout le monde gagne

Salariés, clients, donateurs : dans ce garage chacun fait un geste et reçoit en retour.

Il y a ceux qui donnent un véhicule et bénéficient d’une réduction d’impôt, ceux qui les réparent et retrouvent le chemin de l’emploi, et ceux qui les achètent et bénéficient de tarifs préférentiels. Un cercle vertueux de l’automobile qui permet de donner une seconde vie aux objets, de remettre le pied à l’étrier pour des salariés éloignés de l’emploi. Autre objectif du garage, selon Samuel Charrier, coordinateur du pôle mobilité de l’association ATAO, qui pilote le projet : "Rendre les services automobiles accessibles à ceux qui en ont besoin".

Les véhicules proviennent de dons de particuliers, entreprises ou collectivités. Ceux-ci reçoivent en contrepartie un reçu fiscal d’un montant égal à la valeur argus du véhicule, dont 66% est déductible des impôts. Les voitures sont réparées par des travailleurs en contrat d’insertion, puis vendues à un tarif accessible à des bénéficiaires de minimas sociaux. ATAO dispose aussi d’un parc de véhicules de location accessible aux personnes en formation ou qui retournent à l’emploi. Depuis le début de l’année 2017, le garage offre également un service de réparation automobile. Réservé dans un premier temps aux associations, il devrait être, à terme, ouvert aux personnes à faibles revenus.

Les mécaniciens sont une douzaine en permanence à l’atelier. Tous ne sont pas issus du monde de l’automobile et tous n’ont pas vocation à y rester. Les travailleurs en insertion y apprennent un métier, encadrés par deux professionnels de l’automobile, salariés d’ATAO, mais aussi le cadre et les règles de la vie professionnelle. "Ils sont formés en situation de production, explique Samuel Charrier, avec les mêmes exigences que pour les ouvriers spécialisés". Leur apprentissage est complété par une matinée par mois de formation théorique. L’objectif final est conclure le passage à l’atelier, d’une durée de 16 mois maximum, avec un emploi ou une formation.

Pour continuer à faire vivre l’atelier, ATAO a besoin de vos dons et lance notamment un appel aux professionnels : "Les garages et ateliers peuvent nous donner, contre reçu fiscal, tout type d’outillage et de matériel", précise Samuel Charrier.
ATAO atelier auto, 7 rue du Lamineur
02 40 92 28 91 ou auto@atao-insertion.fr
Fermeture estivale du lundi 24 juillet au samedi 19 août inclus.

Ce qu’en disent les salariés

Amadou, arrivé au printemps 2017, bouillonne de projets : "Je suis à la recherche d’un centre de formation et d’un garage pour un contrat d’apprentissage en mécanique et je prépare aussi mon permis". Des rencontres régulières ont lieu avec une accompagnatrice sociale et professionnelle qui soutient les démarches des salariés en matière de recherche d’emploi, de logement ou de formation. Une formule appréciée d’Oussama, en poste depuis juillet 2016 : "Ce qui m’intéresse c’est la motorisation, et particulièrement les moteurs hybrides. Ici, je peux me qualifier et préparer mon projet professionnel en même temps".

Dans l'actualité

Commerce équitable : Saint-Herblain se mobilise


Revue des actions locales, en cette période clé du calendrier de la consommation responsable et de la solidarité internationale.

Leur appartement est devenu un espace de co-working


Belle Vue co-working, un espace de travail partagé, a vu le jour rue de Bordeaux dans le quartier Bellevue.

La Boîte à récup' met la culture à petit prix


La ressourcerie culturelle s'est installée avenue Courteline, près de Beauséjour.

À Rieffel, les agriculteurs se testent en bio


Ils peuvent cultiver pendant un an un terrain mis à disposition par le lycée.