Imprimer Pdf

Attentats de Paris : des registres à disposition

Publié le 21.11.2015

Les messages des Herblinois seront transmis à la Ville de Paris.

En se regroupant dans plusieurs équipements publics et en observant une minute de silence, lundi 16 novembre à midi, les élus et agents de la Ville de Saint-Herblain se sont joints à l’hommage national aux victimes des attentats survenus à Paris vendredi 13 novembre. A l’hôtel de ville, le maire Bertrand Affilé s’est adressé aux personnels municipaux pour leur exprimer son "sentiment d’horreur et de tristesse face à de tels événements" et la nécessité de "rester unis et de réaffirmer que la République ne pliera pas face à ces actes inqualifiables". "Il est du rôle du service public de porter haut les valeurs de la République, de liberté, d’égalité, de fraternité", a-t-il également rappelé.
La Ville de Saint-Herblain a mis à disposition ce même jour des registres de condoléances, sur lesquels les habitants sont invités à s’exprimer :

Ces registres seront transmis ensuite à la Ville de Paris.
Les 24 maires de Nantes Métropole ont publié samedi 14 novembre un communiqué commun en réaction aux attentats commis la veille à Paris. En voici le texte intégral :
"Nous, maires des 24 communes de Nantes Métropole, exprimons ensemble notre sentiment d'horreur et de profonde tristesse face à la barbarie des attaques terroristes qui ont eu lieu hier soir à Paris. Au nom de tous les habitants de Nantes Métropole, nous nous associons à la douleur des victimes, de leurs familles et leurs proches. Nous leur adressons nos sincères condoléances.
Dans ces circonstances dramatiques, nous sommes unis et nous affirmons que la République ne cèdera pas à la peur.
La préfecture a indiqué aujourd'hui qu'"il est conseillé durant cette période de ne pas organiser de rassemblements sur la voie publique". Prenant nos responsabilités, nous choisissons pour ces raisons de n'appeler pour l'instant à aucun rassemblement solidaire, afin que l’État puisse assurer la sécurité et la protection de chacun dans les meilleures conditions."

Dimanche 15 novembre, les membres du conseil municipal de Saint-Herblain se sont réunis en matinée à l'hôtel de ville pour un point sur la situation. Suite à cette réunion, ils ont diffusé le communiqué de presse suivant :

"Les maires de la Métropole ayant adopté une position commune exprimée par communiqué de presse, il nous a semblé opportun de rester dans la lignée de cette position partagée.
C’est pourquoi, nous, élu(e)s du conseil municipal de Saint-Herblain, exprimons ensemble notre sentiment d'horreur et de profonde tristesse face à la barbarie des attaques terroristes qui ont eu lieu vendredi 13 novembre à Paris.
Au nom de tous les habitants de Saint-Herblain, nous nous associons à la douleur des victimes, de leurs familles et leurs proches. Nous leur adressons nos sincères condoléances.
Dans ces circonstances dramatiques, nous sommes unis et nous affirmons que la République ne cédera pas à la peur.
La préfecture a indiqué aujourd'hui qu'"il est conseillé durant cette période de ne pas organiser de rassemblements sur la voie publique". Prenant nos responsabilités, nous choisissons pour ces raisons de n'appeler pour l'instant à aucun rassemblement solidaire, afin que l’État puisse assurer la sécurité et la protection de chacun dans les meilleures conditions.
Aucune manifestation culturelle ou citoyenne sur le territoire herblinois ne sera annulée pour le moment, leur maintien restant suspendu aux décisions préfectorales."

Dès le samedi 14, Carles Ruiz, le maire de Viladecans, ville catalane jumelée à Saint-Herblain, avait transmis au maire Bertrand Affilé un message de soutien :

"Cher Bertrand, c'est avec horreur que j'ai appris les nouvelles des attentats à Paris ce matin. Je suis désolé de ce crime. Au nom des citoyens de Viladecans, je t'exprime nos condoléances pour la France, les familles des victimes et pour tous les amis de Saint-Herblain. Nous sommes à votre disposition et je vous offre notre soutien. Courage et force."