Imprimer Pdf

Budget 2018 : "Le choix des services à la population"

Le budget primitif voté lors de la séance du 9 février  confirme la poursuite des investissements et la maîtrise des dépenses.

"Malgré la baisse des dotations de l’État et la hausse de la population, les dépenses de fonctionnement sont contenues et nous poursuivons les investissements à hauteur de 17 M€ en 2018, a résumé Marcel Cottin, adjoint aux finances, lors de la présentation du budget 2018 de la Ville. Le tout sans hausse des taux communaux d’imposition conformément aux engagements pris en début de mandat". La dette, elle, est en baisse depuis 2016, à 660€ par habitant contre 1 100€ en moyenne pour les villes de taille équivalente.

Quel budget pour quelles actions ?

La rénovation des équipements publics se poursuit : halle de l’Orvasserie, complexe sportif de la Sensive, groupe scolaire Jacqueline-Auriol, médiathèque du Bourg… Driss Saïd, adjoint à la culture a rassuré les habitués d’ONYX : "Le théâtre ferme un an pour travaux mais une saison nomade ira en 2018-2019 à la rencontre des publics et de nouveaux lieux, à la Carrière, la MJC…".

Le développement des aides jeunesse, de l’Atelier Santé Ville, des actions de soutien aux associations est acté. Une réflexion sera lancée sur le cours Hermeland : "Sans toucher au périmètre, précise Laurent Noblet, adjoint à l’urbanisme, on va étudier les pistes pour améliorer les usages, les accès et la diversité des fonctions". Yamna Chriraa, adjointe à la citoyenneté, annonce plus de 70 actions de participation en 2018, ajoutant que "la dématérialisation qui a conduit à une forte mobilisation en 2017 se poursuivra".

Le choix des services à la population

S’il reconnaît "l’endettement très faible de la Ville",Matthieu Annereau (Voir autrement Saint-Herblain) a rappelé ses demandes "d’un effort accru sur la politique sportive, les moyens de la police municipale et la baisse de la masse salariale". Après avoir cité les nombreux équipements sportifs rénovés depuis 2014, le maire Bertrand Affilé a rappelé que "ce n’est pas le rôle de la police municipale d’arrêter les méchants, c’est celui de la police nationale". Quant à la masse salariale, répond Marcel Cottin, "elle est surveillée comme l’huile sur le feu. Les effectifs sont maîtrisés alors que nous avons de nouveaux équipements et des compétences transférées par l’État sans compensation, comme la gestion des PACS".

"À Saint-Herblain, nous avons choisi d’assurer des services à la population, conclut le maire Bertrand Affilé : nous avons deux piscines, une école d’art, nous ouvrons les cantines à tous les élèves sans conditions… Nous tenons compte du fait que tout le monde ne peut se payer un professeur particulier de musique par exemple".

Le budget de 88 M€ a été adopté à la majorité moins 5 votes contre et 3 abstentions.

Police de sécurité du quotidien : Saint-Herblain retenue pour l’expérimentation

Trois quartiers prioritaires de la métropole nantaise ont été retenus pour le déploiement de la nouvelle police de sécurité du quotidien. Parmi eux, le quartier Bellevue, à cheval sur Nantes et Saint-Herblain et déjà classé zone de sécurité prioritaire (ZSP). Dix-neuf policiers viendront renforcer les équipes du quartier en janvier 2019.

Pour Dominique Tallédec, adjoint à la sécurité et à la tranquillité publique, le choix de l’État vient couronner "la multiplication des initiatives prises par la Ville dont la première a été la saisine par le maire Bertrand Affilé du ministre de l’Intérieur en septembre 2017". La Ville ne s’est pas contentée de poser sa candidature, rappelle l’élu : "Nous avons proposé notre vision des publics à atteindre, des zones concernées et des problématiques à régler. Aujourd’hui, nous nous réjouissons d’avoir obtenu des moyens supplémentaires mais le travail est encore long".

Dans l'actualité

Conseil municipal : un service commun pour la vidéoprotection


Le 9 octobre les élus ont acté la création d’un service commun métropolitain, qui intègrera les 22 caméras du Centre superviseur urbain herblinois.

Les dossiers du conseil municipal


À l’ordre du jour lundi 9 octobre 2017.

Les dossiers du conseil municipal


À l’ordre du jour vendredi 23 juin 2017.

L’évolution des tarifs municipaux limitée à l’inflation


Le conseil municipal du 3 avril a adopté une hausse de 0,2%, ainsi que de nouvelles modalités de règlement et de recouvrement des impayés.