Imprimer Pdf

Conseil municipal : solidarité tous azimuts

Publié le 16.12.2020

Alors que la crise sanitaire se poursuit, la Ville reste mobilisée pour soutenir les associations et les acteurs locaux. Retour sur le conseil municipal du 14 décembre 2020.

Après une minute de silence d’hommage à Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie assassiné le 16 octobre dernier devant le collège Le Bois d’Aulne où il enseignait à Conflans-Sainte-Honorine, les 43 élus municipaux ont pris part à la dernière séance de conseil municipal de l’année 2020.

Initialement prévue en effectifs réduits, cette réunion a eu lieu en présentiel à la demande du groupe "Saint-Herblain en commun". Le maire Bertrand Affilé, rejoint par le groupe "Ensemble et Agir, ensemble pour Saint-Herblain", a fait part de son point de vue en disant "qu’on ne donne pas un bon exemple en se réunissant aujourd’hui vis-à-vis des Français qui ne pourront se réunir pendant les fêtes de Noël".

La Ville solidaire avec son territoire

Les élus ont ensuite montré leur unité dans la lutte contre les effets de la crise sanitaire votant à l’unanimité plusieurs délibérations de solidarité : 33 100 € pour le Fonds d’aide à 8 associations (À Contretemps, club herblinois d’escrime, la Malina, radio Kerne, RUSH rugby, Saint-Herblain volley-ball, Système B, UFSH Football) ; l’exonération de la redevance d’occupation du domaine public pour la SAS La Carrière (30 728 80 € TTC) et la SARL les Terrasses de la Gournerie (18 501 54 € TTC) qui exploitent des équipements dont la Ville est propriétaire. "Ces exonérations marquent le soutien de la Ville aux professionnels. Ils doivent encore attendre un mois avant de rouvrir, espérons qu’ils ne suffoqueront pas d’ici là" a commenté Jocelyn Gendek, adjoint à la tranquillité publique et prévention des risques.

Par la suite le conseil a voté à l’unanimité pour une subvention exceptionnelle totale de 21 056 € pour l’année 2020 aux associations utilisatrices de la piscine Ernest-Renan. En raison des aléas du chantier dus à la crise sanitaire, la fermeture de l’équipement sportif  a été prolongée. 4 associations recevront ainsi une aide de la Ville : le club nautique herblinois, l’association loisirs Saint-Herblain nord, les sirènes en bikini et Saint-Herblain Triathlon.

Une prime grand âge

La Ville a choisi d’activer le versement d’une prime "grand âge" de 118 € bruts mensuels pour les 22 agents qui travaillent dans le secteur des soins et de la santé. Cette aide est rétroactive au 1er mai 2020. Dominique Talledec, adjoint aux solidarités et aux affaires sociales a souligné que "cette prime était une marque de reconnaissance à l’égard des agents municipaux mobilisés pendant le premier confinement". La Ville recevra une aide de l’Agence régionale de santé pour réaliser ce versement.

Solidarité avec la cuisine centrale de Rezé

Suite à la fermeture temporaire de la cuisine centrale intercommunale de Rezé lors du premier confinement, et dans le cadre de l’entente avec la Ville de Rezé, les élus herblinois ont voté à l’unanimité le versement exceptionnel de 119 577,45 € pour soutenir la cuisine centrale. Le prix moyen d’un repas a été fixé à 3 € HT.

Florence Gascoin (Saint-Herblain en commun) a suggéré une convention de don avec "une association habilitée pour recevoir les denrées alimentaires de la restauration scolaire. Ce serait important au vu de la situation actuelle".  Léa Marié (Avec vous Saint-Herblain, ville verte et solidaire) a rappelé "l’action de la Ville qui facture au taux d’effort les repas des plus de 3 000 enfants herblinois qui fréquentent la restauration scolaire. Aucune famille ne paie le coût réel d’un repas. En outre, plus de 400 familles soit près de 700 enfants herblinois bénéficient de la gratuité des repas".

Unanimes contre la pauvreté

Les élus ont ensuite voté à l’unanimité en faveur de l’avenant n°1 du plan de lutte contre la pauvreté. Nantes Métropole versera à la Ville la somme de 133 916 € pour le financement de 8 actions réalisées en 2020 (accueil renforcé des enfants en situation de précarité dans les multi-accueils, ateliers passerelles dans 4 écoles du réseau d’éducation prioritaire, accueil renforcé lors des temps périscolaires dans les écoles du réseau d’éducation prioritaire, lieux d’accueil enfants-parents dans 3 quartiers politiques de la ville, actions de soutien à la parentalité, accompagnement socio-budgétaire des familles, actions liées à la crise sanitaire, accès renforcé à l’offre ludique estivale.

Dans le même ordre d’idées, les élus ont été unanimes pour voter la participation de la Ville au Fonds de solidarité » logement (FSL) métropolitain à hauteur de 33 788€ pour 2020. 375 familles herblinoises en ont bénéficié cette année.

Commerces et bibliothèques

Les élus ont voté favorablement pour la dérogation au repos dominical dans les commerces de détail sauf 11 d’entre eux. Pour Saint-Herblain en commun, il s’agit "d’une fuite en avant vers le modèle consumériste". Pour Jean-Baptiste Zang du groupe des Républicains et socialistes, "nous nous inscrivons dans une logique partenariale à l’échelle de Nantes Métropole et dans le dialogue social dans un contexte particulier". Éric Couvez (PCF), a complété le débat en disant que son groupe voterait contre l’ouverture des commerces les 3 dimanches précédant Noël en 2021 : "La crise sanitaire n’est pas un argument supplémentaire".

Les élus ont ensuite exprimé unanimement leur opposition à  l’ouverture des bibliothèques le dimanche. Guillaume Forgeon (Entendre et agir ensemble pour Saint-Herblain a néanmoins proposé le lancement d’une consultation auprès des adhérents. Cette idée a été nuancée par le maire Bertrand Affilé : "Il faut se méfier des fausses bonnes idées. Je préfère des horaires élargis et des lieux ouverts sur différents lieux plutôt que d’ouvrir le dimanche". 

Résorption des campements illicites

Le débat s’est ensuite tenu sur la question des populations migrantes sur le territoire métropolitain. Jean-Pierre Fromonteil (Avec vous Saint-Herblain ville verte et solidaire) a souhaité qu’on puisse proposer un parcours résidentiel à ces personnes exclues dans leur pays d’origine. "Saint-Herblain prend sa part avec deux terrains d’accueil : un premier qui est inscrit dans la programmation pluriannuelle, le second encore au stade de recherche de localisation."

Matthieu Annereau (Entendre et agir ensemble pour Saint-Herblain) s’est interrogé sur les leviers pour une meilleure répartition sur l’agglomération. Dominique Talledec a pointé le fait que "toutes les villes ne se sont pas précipitées pour accueillir une tel terrain". Le maire, Bertrand Affilé, a conclu en rappelant "qu’un consensus métropolitain avait émergé pour accompagner les communes et que cela devrait déboucher sur une solution maintenant".

Rapports annuels sur l'eau et les déchets

Si la présentation du rapport annuel sur la gestion de l’eau par Nantes Métropole n’a pas donné lieu à débat, les élus ont réagi à celui sur la politique des déchets. Éric Bainvel (Saint-Herblain en commun) s’est interrogé sur le fait qu’on communique sur le recyclage "sans parler du bilan carbone et de la consommation d’eau". 

Sébastien Alix (Entendre et agir ensemble pour Saint-Herblain)  a souhaité "une brigade verte" pour lutter contre les incivilités liées aux dépôts sauvages dans l’espace public. La présentation du rapport de la Chambre régionale des compte a permis au maire Bertrand Affilé de rappeler que "tout le monde veut plus de services mais tout ceci se paye. À chaque service nouveau, il faut des moyens financiers".

Retrouvez l'intégralité des débats en replay vidéo.
Le prochain conseil municipal aura lieu le 15 février 2021.