Imprimer Pdf

Déplacements : et si on bougeait autrement ?

Publié le 25.02.2019

Vélo, marche, trottinette, rollers…la Ville s’engage en faveur des déplacements actifs, particulièrement adaptés aux courtes distances du quotidien. Découvrez comment.

La Ville agit depuis 2010 pour encourager les habitants à sauter le pas et à opter pour des modes de déplacement alternatifs à la voiture. Aux côtés de Nantes Métropole qui porte la stratégie et le déploiement des mobilités actives, Saint-Herblain intervient à plusieurs niveaux.

Expertise terrain

"Sur la thématique du vélo et de la marche, la Ville apporte à Nantes Métropole son expertise du territoire, enrichie de nos échanges avec les associations et les usagers" explique Antoine Dupont, chef de projet Espace public et mobilité à la Ville. C’est par exemple le cas sur l’aménagement de l’axe Cheverny-Grands-Bois à l’étude en 2019, avec 1,5 M€ d’investissement tournés en priorité vers les modes de déplacements actifs. "La Ville est en constant aller-retour avec la Métropole, précise Marc Denis, conseiller municipal aux déplacements doux, tant sur le plan stratégique du Plan de déplacements urbains que sur les aménagements concrets."

Espaces communaux

La Ville peut y agir plus directement. Dès 2015 la voie verte du Cours Hermeland, traversant la commune du nord au sud sur un itinéraire sécurisé et sécurisant, est inaugurée. Pour favoriser un usage partagé des espaces, une nouvelle signalétique est ainsi en cours d’installation dans les parcs et jardins. "Tout le monde doit se sentir légitime à prendre les itinéraires alternatifs à la voiture" précise Antoine Dupont. Pour Marc Denis, "la continuité des cheminements et leur sécurité sont indispensables. On constate à quel point ça favorise la pratique sur la liaison entre Indre et le Bourg, via la passerelle de Tougas".

Changer les pratiques

Pour accompagner les changements de pratiques, la Ville ouvrira en septembre 2019 un lieu public d’information et de conseils autour des déplacements actifs. "On ne proposera pas de solutions systématiques, prévient Antoine Dupont,  mais un accueil où on pourra décortiquer les usages, les besoins, les étapes de déplacement de chaque personne pour apporter des conseils et proposer des ateliers pratiques adaptés à sa situation."

"Notre rôle est de montrer qu’il existe de multiples façons de se déplacer autrement qu’en voiture qui sont également un facteur de plaisir et de bonne santé", conclut Marc Denis. La Ville de Saint-Herblain n’est pas en reste en tant qu’employeur. En 2018, elle s'est réengagée dans un Plan de Mobilité Entreprise avec Nantes Métropole pour accompagner les 1300 agents de la Ville aux changements de leurs usages liés aux déplacements quotidiens.

Monbicloo

La Métropole a également lancé Monbicloo pour encourager la pratique du vélo, en proposant de tester les véhicules en location longue durée. Tous les mois, la « Bicloo mobile » se déplace à Saint-Herblain pour vous permettre de découvrir les offres : vélo classique, avec cargo, avec ou sans assistance électrique, adapté aux personnes à mobilité réduite et même pliant. Prochains rendez-vous :

Plus d’infos sur : bicloo.nantesmetropole.fr

Chiffres clés

À vélo, mes trajets s'envolent !

Avec le printemps qui arrive, quoi de mieux que d’enfourcher son vélo ou se mettre à la marche à pied pour ses déplacements de proximité ? À travers une nouvelle brochure disponible saint-herblain.fr et les les lieux publics, la Ville vous propose un concentré d’infos pratiques et de conseils pour repenser vos pratiques de déplacement au quotidien ! "L’objectif du Plan de déplacements urbains est de favoriser une forte augmentation de la part des modes doux dans les déplacements quotidiens. Notre volonté est de les faire passer de 3% aujourd’hui à 12% en 2030" explique Bertrand Affilé. "Nous ne voulons pas culpabiliser les automobilistes mais leur suggérer que la marche et le vélo sont possibles. Nous souhaitons le faire avec humour d’où cette plaquette avec des illustrations  cocasses".

"Nous voulons faire connaître les alternatives à la voiture et faire tomber les barrières. A vélo ou à pied, la représentation des trajets tombe" explique Marc Denis pour qui ces modes de déplacements sont vecteurs de plaisir et de santé. "Le vélo, c’est plus de fiabilité dans son temps de transport, plus de commodité et de souplesse, il suffit d’un bon équipement pour être visible et prévisible". Notre époque est tournée vers les modes doux de déplacements. Pas étonnant que de nouveaux modèles de vélos voient le jour et s’adaptent aux différents usages comme par exemple les vélos cargos. 

Hervé Boisgontier, habitant du Bourg et cycliste au quotidien
« Joindre l’utile à l’agréable »

Entre le Bourg où il habite et son lieu de travail dans la zone Ar Mor, 15 minutes de trajet « quel que soit le temps ou la circulation automobile », précise-t-il ravi. Un bémol cependant : « Parfois les voitures dépassent sans visibilité, ni distance de sécurité.

Elles attendent bien une minute au feu rouge, pourquoi pas 10 secondes pour doubler un vélo ? » Herblinois depuis 8 ans, il participera à la Commission mobilités actives : « La démarche est intéressante. J’y vois l’occasion d’apporter mon point de vue en tant que personne qui se déplace tous les jours à vélo sur la commune. »

Déplacements actifs : à vélo mes trajets s'envolent !

Déplacements : bougeons autrement

Vous pouvez télécharger le document en cliquant ici (Format: PDF - Poids: 5,87 Mo).

Dans l'actualité