Imprimer Pdf

Entretien avec Bertrand Affilé

Publié le 22.07.2020

Priorités du mandat, projets concrets, liens avec la Métropole : le maire de Saint-Herblain, reconduit dans ses fonctions pour 6 ans, répond à nos questions.

Dans quel état d’esprit abordez-vous ce nouveau mandat ?

Fort de 6 ans d’expérience supplémentaires. Elles m’ont apporté une certitude : il est nécessaire de prendre l’avis des personnes concernées par les projets que l’on mène et le rôle de l’élu est de trancher. Et la première aide à la décision, c’est le programme pour lequel on a été élu. On fait ce qu’on a dit, tout simplement. J’aborde aussi cette nouvelle mandature avec la conviction que l’intérêt général de la commune et de ses habitants prime sur les intérêts catégoriels : c’est avec une vision globale qu’on fait avancer la Ville, toute la Ville.

L’abstention a battu des records... Comment comptez-vous encourager l’implication citoyenne ?

Il est encore trop tôt pour analyser les ressorts  de l’abstention, même si l’effet COVID a très certainement joué un rôle important. De même – et ce n’est pas propre à note ville – les  mouvements de population dues aux mobilités professionnelles et aux recompositions familiales ne facilitent pas le sentiment d’appartenance à la commune. Enfin, pour un certain nombre habitant.e.s, la priorité n’est pas de choisir leur maire mais de subvenir à leurs besoins élémentaires.

Mais nous pouvons agir au niveau communal pour susciter l’engagement des citoyens. Je souhaite, par exemple, encore plus de transparence sur l’action de la Ville, avec la création d’un Observatoire des politiques publiques. Composé d’habitant·e·s et de représentant·e·s d’associations et  d’entreprises, il produira des évaluations citoyennes et des préconisations, présentées en conseil municipal. L’ouverture d’une plateforme participative en ligne offrira une possibilité supplémentaire aux Herblinois de s’exprimer sur nos projets. Par ailleurs, un « espace des projets » propre à chaque quartier permettra d’accompagner les initiatives des habitants grâce à un budget participatif.

Les rencontres, les discussions, les activités en commun sont le terreau de l’attachement à la vie collective. Je compte sur les associations, quel que soit leur domaine d’intervention, pour se mobiliser encore davantage dans la construction de ces liens de proximité. De son côté, la Ville continuera à leur apporter un soutien financier, logistique et méthodologique.

Chacun doit ainsi prendre sa part dans la construction du vivre ensemble herblinois.

Quel sera le fil rouge de ce second mandat ?

Le renforcement de nos actions en matière de transition écologique.

Prenons le domaine alimentaire. C’est peu connu mais Saint-Herblain est aussi une ville agricole, dont les trois plus importantes productions sont la mâche, la fraise et le miel. Pour encourager de nouvelles installations d’agriculteurs, nous mettrons à disposition des terrains. Pour leur offrir des débouchés nous réfléchissons à la création d’un marché de producteurs. Leur production pourra également alimenter notre future cuisine centrale et contribuer à faire évoluer les repas vers le bio et le local.

Comment s’articule votre action en tant que maire avec vos fonctions de vice-président en charge des stratégies de mobilité et des déplacements à Nantes métropole ?

Le rôle des élus métropolitains n’est pas de favoriser leurs communes respectives mais d’agir dans l’intérêt collectif des tous les habitant.e.s de la métropole. Il me semble par exemple tout aussi important de construire une liaison rapide à vélo entre La Montagne et Bouaye que de transformer la ligne 50 en Chronobus ou d’étudier la prolongation de la ligne 1 du tramway au-delà de François-Mitterrand.

Cela n’empêche pas en tant que maire de faire des propositions comme celle d’aménager un stade métropolitain sur le site de la Bergerie en lien avec l’avenir du site Laënnec. Du nombre de logements construits, découlera la desserte en transports en commun et la pertinence d’y installer un équipement sportif d’envergure.

Avez-vous un mot à adresser aux Herblinoises et aux Herblinois ?

Le Saint-Herblain de demain se construira avec vous : prenez la parole à chaque fois que vous en avez l’occasion ! Nous avons tous une responsabilité, la Ville, les associations, les entreprises, les habitant.e.s , dans ce que devient notre avenir. C’est dans l’engagement collectif que nous obtiendrons des résultats collectifs.

Un projet pour la Ville et ses habitants

Transition écologique, participation citoyenne, solidarité, accessibilité du service public communal… Déclinaison pratique des grandes lignes directrices du mandat en une douzaine de projets.

Dialogue citoyen

  • soumettre à référendum les projets de plus de 3 millions d'euros non prévus au programme.
  • créer un Observatoire citoyen en charge de l'évaluation des politiques publiques.

Service public

  • Créer un point d’accueil mairie dans chacun des quatre quartiers et expérimenter les horaires d’ouverture décalés.
  • Doubler les effectifs de police municipale et renforcer les actions de prévention et de médiation.

Environnement

  • Installer une ferme pédagogique et un observatoire de la biodiversité.
  • Augmenter le nombre de jardins familiaux et partagés.
  • Convertir le parc de véhicules municipaux en véhicules à énergie propre.

Sports, culture, loisirs

  • Organiser un évènement de promotion du livre et multiplier les boîtes à livres.
  • Étendre aux pratiques culturelles les aides financières existant pour le sport.

Solidarité et vivre ensemble

  • Développer des actions d’animation et de loisirs pour les séniors.
  • Ouvrir 40 à 50 places publiques supplémentaires pour l’accueil de la petite enfance.
  • Soutenir les projets de jardins éducatifs dans les écoles.