Imprimer Pdf

Jumelages : 40 ans d’amitié avec Sankt-Ingbert et Waterford

Publié le 14.06.2022

À l’occasion du festival Les Beaux jours, Saint-Herblain a invité ses 2 villes jumelles de Sankt-Ingbert (Allemagne) et de Waterford (Irlande) pour célébrer les 40 ans de jumelage.

Ce weekend des 11 et 12 juin 2022 restera une date mémorable dans l’histoire des jumelages herblinois. Deux délégations, l’une de Waterford côté irlandais et l’autre de Sankt-Ingbert côté allemand, ont fait le déplacement jusqu’à Saint-Herblain. Cette dernière tenait à célébrer ses 40 ans d’amitié avec ses deux jumelles. "Nos villes sont liées par un serment de jumelage et depuis 40 ans nous collaborons dans un esprit d’ouverture et de fraternité pour promouvoir l’amitié entre les peuples et la solidarité internationale" a souligné Bertrand Affilé maire de Saint-Herblain rappelant l’attachement de Saint-Herblain aux jumelages pour assurer la paix, la tolérance, la solidarité en Europe et au-delà. Cet anniversaire a lieu dans un contexte difficile avec la guerre en Ukraine déclarée le 24 février par la Russie de Vladimir Poutine. Les différentes parties prenantes des jumelages ont rappelé leur attachement aux valeurs de paix et de démocratie de l’Union européenne. Ce samedi 11 juin matin, ils et elles étaient nombreux à prendre la parole autour de la table du conseil municipal. Associations, établissements scolaires, élus des 3 villes, comités de jumelages,  toutes et tous ont rappelé l’histoire, les grands moments, la richesse des échanges.

Les deux délégations réunies aux côtés de Bertrand Affilé et des Herblinoises et Herblinois.

Sankt-Ingbert : une amitié profonde

Depuis 1981, Saint-Herblain est jumelée avec Sankt-Ingbert en Allemagne, cité qui cherchait elle-même à se jumeler. Les relations entre les deux villes ont tout de suite très bien fonctionné car les deux maires de l’époque Jean-Marc Ayrault et le Dr Hellenthal parlaient couramment les deux langues. Depuis plusieurs associations ont noué des liens de profonde amitié comme le Comité des fêtes herblinois avec le Musicverein. Le carnaval et les fêtes de Sankt-Ingbert sont toujours des occasions de préparer des crêpes et de partager le cidre breton et le Muscadet. "Depuis 37 ans nous nous rencontrons tous les deux  ans, une fois à Sankt-Ingbert, la fois suivante à Saint-Herblain. Ce sont comme des membres de notre famille" ont confié Rose-Hélène Huchet et Marie-Hélène Yhuel. D’autres liens ont été créés comme entre les associations Amitié Godaguène et Freundschaft Sankt-Ingbert qui agissent de concert pour accompagner les villageois de la communauté rurale jumelle de N’Diaganiao au Sénégal. Du côté des établissements scolaires, de nombreux échanges sont organisés entre l’institution privée Saint-Dominique et le lycée Albertus-Magnus depuis 16 ans. Albrecht Hauck adjoint au maire de Sankt-Ingbert a rappelé l’intérêt du jumelage pour sa ville : " C’est très important de se dire que nous avons des projets car nous souhaitons des relations durables qu’il faut améliorer malgré la barrière de la langue." Sollicitant la participation de Saint-Herblain, M. Hauck a évoqué le projet de sa ville de créer une plateforme autour de l’apprentissage des langues. Il a également souligné la création du projet "Biosphère" autour de Sankt-Ingbert qui vise à protéger les espaces naturels et la biodiversité. Peter Gaschott président du comité de jumelage, a invité toutes les personnes intéressées à découvrir et partager ce projet.

Waterford : un jumelage très fructueux

Joe Kelly, maire de Waterford et membre du comité de jumelage et Vincent Walsh président du comité de jumelage ont rappelé l’importance de ce jumelage. "5 000 personnes ont pris part à ces échanges depuis 40 ans : clubs sportifs dont les cyclistes et les joueurs de rugby, écoles (collège Ernest-Renan, lycée Jules-Rieffel, lycée Presentation de Waterford, musiciens, association de retraités, nombreux groupes en ont bénéficié. Les visites ont enrichi les habitants de Waterford. Malgré les différences de culture, on apprend et on grandit ensemble." Un hommage a été rendu à la détermination et l'enthousiasme de Davy Walsh artisan infatigable du jumelage. L’engagement de l’Irlandaise Mary O’Brien a été rappelé puisqu’elle est la première femme de Waterford à avoir accompagné un groupe de jeunes à Saint-Herblain. De nombreux souvenirs ont émergé dont le départ du Tour de France depuis Waterford en juillet 1998 et l’arrivée d’une course nautique avec dans la flotte le Belem accueillie dans le port de Waterford en 2005.

Cette rencontre pleine d’émotions et de souvenirs partagés a été l’occasion de tracer des projets d’avenir. Toutes et tous ont affirmé leur ferme intention d’approfondir leurs liens et d’être prêts pour répondre aux attentes des jeunes. "Chaque demande de jeune, chaque demande d’association doit trouver une solution" a appelé de ses vœux Sébastien Royer, président du Carré international, association en charge des jumelages et du soutien aux projets de solidarité internationale.

Albrecht Hauck, adjoint au maire de Sankt-Ingbert, Bertrand Affilé et Joe Kelly, maire de Waterford

L’Olympiade des villes jumelles se prépare

Les trois villes ne manquent pas de projets. Parmi eux on peut citer l’Olympiade des villes jumelles de Saint-Herblain prévue au printemps 2023. Cette idée a émergé en écho aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Près de 170 sportives et sportifs des villes jumelles (Sankt-Ingbert, Waterford, Viladecans, Cleja, N’Diaganiao, Kazanlak, Bethléem) sont invités à rencontrer 170 sportives et sportifs herblinois autour de 7 disciplines sportives. "Il s’agit d’un événement basé sur les valeurs de l’intergénérationnel, de la citoyenneté, de la parité, de l’olympisme, de l’amitié entre les peuples" souligne Bertrand Affilé.

Témoignages

Katell Darrort et Anne Courtet
enseignantes au lycée Jules-Rieffel et leurs élèves

Trois enseignantes en mathématiques, anglais et aménagement paysager, ont séjourné du 13 au 25 mars 2022 à Waterford dans le cadre du programme Erasmus + destiné aux professeurs.  Ce séjour a été l’occasion d’échanges de pratiques, de découvrir un autre système éducatif et de trouver des maîtres de stage pour leurs élèves de Bac technologique et professionnel et de BTS en aménagement paysager. En janvier 2020, elles avaient déjà accompagné 18 lycéens à Waterford. Cours en sciences et mathématiques, visites de la cristallerie et du musée médiéval,  danses irlandaises, rencontres, le séjour a été très riche de découvertes. Les élèves gardent un très bon souvenir de leur séjour : « La ville est très sympa à découvrir. La cohésion de notre classe s’est améliorée par les moments vécus sur place comme les soirées et les moments de liberté dans la ville » se souviennent Eliot, Louise, Emy et Manon. D’ici peu le lycée accueillera 16 lycéennes de l’établissement partenaire, Presentation.

Quelques lycéens de Jules-Rieffel et leurs professeures lors d'une réception de la délégation irlandaise.

Kate Warren
membre du comité de jumelage et institutrice

Pour la responsable des questions liées à l’éducation et à la jeunesse au sein du comité de jumelage de Waterford, "le jumelage est un outil au service de la tolérance, de l’empathie, de la paix. Il sert aussi à penser global." Cette professeure souhaite approfondir les échanges, créer des liens avec la ville de Sankt-Ingbert autour de son projet Biosphère. "Il faut être prêt immédiatement pour aider et faciliter les échanges" a affirmé cette institutrice de l’école gaélique de Waterford, la Gaelscoil Phort Láirge.

Fabien Grollier
vice-président de l’USSH cyclotourisme

"Nos échanges ont commencé en 1984 avec un groupe de cyclistes partis à vélo rejoindre Sankt-Ingbert situé à 830 km.Puis une autre année nous avons roulé jusqu’à Viladecans en Espagne. En 2019, 18 de nos adhérents sont partis en bateau pour Waterford pour des balades à vélo lors d'un séjour de 8 jours. L’accueil du comité de jumelage fut extraordinaire. Aujourd’hui nous attendons de recevoir les cyclistes de Waterford et avons le projet de nous rendre toujours à vélo à Sankt-Ingbert en 2023-2024."

Sandrine Gourier
professeur d’anglais au collège Ernest-Renan

"Nous sommes partis avec les élèves de la classe à horaires aménagés musique (CHAM) en mars 2019. Nous avons reçu un excellent accueil de la part du comité de jumelage. Aujourd’hui l’échange continue sous forme d’échanges de lettres. Nous projetons d’organiser un séjour pour quelques professeurs du collège dans le cadre du programme Erasmus +".

 

 

Dans l'actualité