Imprimer Pdf Suggérer cette page à un ami

13 élèves de Jacqueline-Auriol sont devenus médiateurs

Quand les conflits entre élèves sont gérés par des pairs : c’est l’expérience qui s’est achevée fin juin dans le groupe scolaire.

"Il y avait des rumeurs, des gros mots. Moi, quand il y a des problèmes comme ça, ça m’empêche de dormir… Mais aujourd’hui, il n’y a presque plus de problème", explique Hiranur Yucen, scolarisée en CM2 à Jacqueline-Auriol. La raison ? La présence des médiateurs scolaires, dont elle fait partie !

Garçons et filles du CE2 au CM2, ils sont 13 dans le groupe scolaire du Bourg à avoir suivi depuis janvier une formation, dans le cadre du dispositif "médiation scolaire par les pairs". L’association Optima a accompagné la Ville dans ce projet. Les objectifs étaient d’encourager la participation active des élèves à la vie de leur établissement et favoriser leur implication au service du bien-être à l’école.

Les élèves, tous volontaires, ont appris les règles de base du processus de médiation, et à se positionner en tant que tiers pour faciliter une gestion de conflits. Facilement repérables des autres élèves grâce à leur brassard et leurs gilets, ils sont en autonomie sur la pause méridienne et savent où trouver si besoin les adultes référents formés eux aussi à la médiation.

Ces derniers, au nombre de 17, regroupent des personnels de l’Éducation nationale et des agents municipaux, dans la restauration et l’animation. Ils se relaient pour accompagner les enfants et intervenir lors des médiations, en s’assurant d’avoir un discours cohérent.

Les premiers retours sont très encourageants, puisqu’une quinzaine de médiations ont été réalisées depuis janvier. Et des vocations sont nées : "L’an prochain au collège, je continuerai à être médiatrice", promet Hiranur.