Imprimer Pdf

La nature s’installe à l’école de la Sensive

Publié le 04.04.2022

Pilote sur le verdissement de ses espaces extérieurs, l’école maternelle de la Sensive fait de sa cour de récréation une salle de classe en plein air.

Ce mardi matin, les enfants de l’école maternelle de la Sensive ont délaissé leurs salles de classe pour rejoindre la cour. Ce n’est pourtant pas l’heure de la récréation. Assis sous un arbre en fleurs, ils sont aux premières loges pour assister à la plantation de massifs le long du grillage. L’un des jardiniers les interpelle : "savez-vous ce qu’il y a dans cette motte de terre ?". Un enfant lance: "des racines". "Oui c’est bien ça !" lui répond le jardinier. Au fil des minutes, la relation est établie. Les enfants écoutent, répètent les nouveaux mots, observent les gestes.

Des enfants plus concentrés

"C’est un projet global que nous avons engagé il y a trois ans et qui répond à notre souhait d’utiliser davantage l’espace extérieur pour faire classe et aborder les sciences, les maths etc. Les enfants y sont plus calmes et plus concentrés sur les apprentissages" explique Aurore Guigo, directrice de l’école. L’équipe enseignante a donc commencé par se documenter. Puis des propositions d’aménagement ont été envoyées à la Ville dans une volonté de partager le projet. Cette dernière a répondu favorablement à la demande étant elle-même désireuse de "renaturer" et de rafraîchir les abords des équipements publics communaux. Tous les acteurs de l’école ont pris part au projet : les enseignantes et les ATSEM (agents territoriaux en charge des enfants de maternelle), les animateurs périscolaires et les agents d’entretien et de restauration, Élodie Baudry, responsable éducative de l’école, jouant le rôle d’interface entre les différents acteurs du projet. 

Des plantations à vocation d’éveil

Une première étape a consisté dans la mise en œuvre d’une bordure végétale de protection à vocation pédagogique le long du grillage de l’école. "Au vu du contexte et de l’orientation de la cour, nous avons choisi des essences résistantes à la sécheresse. Puis nous avons opté pour des plantes aux caractéristiques remarquables : la clématite, l’osmanthe pour leurs floraisons variées et étalées sur l’année, le lilas pour son parfum, le cornouiller sanguin pour ses rameaux décoratifs, des graminées pour le toucher ou encore des feuillages colorés à l’automne" souligne Mélinda Houzé, cheffe de projet et conceptrice en aménagements urbains et paysagers à la Ville.  

Un potager pédagogique

Au cours des vacances de printemps, le jardin potager pédagogique dimensionné à l’échelle des enfants sera restructuré pour accueillir une parcelle par classe et une pour le périscolaire. Des assises en rondins de bois seront bientôt aménagées pour faire classe en plein air. À plus long terme, un composteur et un récupérateur d’eau sont prévus.

 

Les îlots de fraîcheur en projet

Actuellement, la Ville procède à un diagnostic des cours d’écoles et de crèches qui accueillent un public fragile face aux chaleurs. Dans un second temps, des études plus précises seront menées avant d’envisager des aménagements extérieurs.

 

 

Dans l'actualité