Imprimer Pdf

Le conseil local d’éducation est créé

Publié le 12.12.2018

Mission de cette nouvelle instance de dialogue : partager la stratégie éducative municipale avec la communauté éducative.

Mardi 11 décembre, salle du conseil municipal 18h.  Représentants de parents d’élèves, directeurs et directrices de groupes scolaires, DDEN (délégués départementaux de l’éducation nationale), direction de l’éducation de la Ville, Bertrand Affilé le Maire et plusieurs élus municipaux sont autour de la table. Françoise Delaby, adjointe à l’éducation, précise les avantages de cette nouvelle instance qui prend la suite de la Caisse des écoles : "On a voulu miser sur la souplesse avec des réunions en commissions et en ateliers thématiques".

Renouvelé chaque année après les élections des représentants des parents d’élèves d’octobre, le conseil local d’éducation s’organise autour des commissions restauration et environnement et d’ateliers qui traiteront sur proposition de la direction de l’Education de sujets d’actualité locale ou nationale pour envisager des actions concrètes.

Trois sujets de réflexion

Pour cette première année d’exercice, trois sujets sont proposés : l’organisation du Plan mercredi, le sommeil et les écrans et la première scolarisation. L’objectif du "Plan mercredi" est d’apporter plus de souplesse dans les liaisons entre les temps de l’enfant notamment le mercredi après-midi avec les accueils de loisirs sans hébergement. Quant à l’obligation de scolarisation dès 3 ans, la Ville a déjà engagé un travail avec les professionnels (ATSEM, enseignants et animateurs) pour accompagner les très jeunes enfants dans leur entrée à l’école.

Une instance participative

Autour de la table, Joël Sorin, représentant de parent d’élèves de l’école Françoise-Giroud, s’est inscrit à la commission restauration et à l’atelier sommeil et écrans : "Je m’intéresse à la restauration scolaire pour mieux comprendre comment elle fonctionne et répondre aux questions des familles".  Pour Hélène Bricaud, nouvelle directrice du groupe scolaire Jacqueline-Auriol, "c’est intéressant de réfléchir ensemble à des thématiques et de proposer des actions concrètes pour les élèves". Inscrite dans les deux commissions et à l’atelier première scolarisation, Martine Le Guen, DDEN, est satisfaite qu’une telle instance voit le jour : "c’est très important de trouver l’élément qui va enclencher la motivation des enfants pour apprendre, et donc de travailler sur tous les sujets proposés par le conseil local de l’éducation".

Le conseil local d’éducation se réunira  (en plénière) deux fois par an : en novembre-décembre et en mai-juin.