Imprimer Pdf

Un jeune dragon tout feu, tout flamme

Publié le 19.05.2022

Ce mercredi 18 mai, les familles ont rendez-vous dans l’enceinte de l’école maternelle du Soleil Levant. Le moment est important puisqu’ils sont invités à l’inauguration du nouveau dragon réalisé par leurs enfants.

"Regarde, les bâtonnets de bois peints de petits points colorés, j’y ai participé" présente une fillette à sa maman. Comme elle, ils sont nombreux ce midi-là à faire le tour du grand dragon paisiblement installé sur un muret de l’un des halls de  l’école. On ne peut pas le rater : ses couleurs vives et chatoyantes s’imposent au premier coup d’œil. Paré de mille objets de récupération tous repeints et retravaillés, le jeune dragon est venu sur les terres de son congénère de la pièce d’à côté.  Long de 9 mètres, ce nouvel entrant a été fabriqué de toutes pièces par les élèves des 5 classes de l’école maternelle aidés par le collectif de plasticiens les 5 A, de leurs enseignants et des ATSEM.

Une œuvre pérenne

Les parents ont aussi été mis à contribution pour rapporter différents objets : vieux boutons, boîtes à œufs, papier journal, cagettes, papier cadeau, papier crépon, papier bulle, vieux CD, carton, … tout a été bon pour donner vie à cet animal venu de l’imaginaire de l’extrême orient.  "Les enfants ont mis la main à la pâte participant à toutes les étapes de la construction de la structure puis à sa décoration. C’est une œuvre pérenne sur laquelle nous avons peint avec de la peinture à l’acrylique" explique Brigitte du collectif les 5A. "À chaque fois, nous transmettons une part de culture comme par exemple ici l’art des aborigènes d’Australie pour la peinture des bâtonnets en bois" confie Veronica, plasticienne.

Une belle synergie

Ce jeune dragon a pris forme au cours de 5 semaines d’ateliers de 2 ou 3 heures chacun entre le 9 mars et le 1er avril 2022. "C’est un projet d’école auquel ont pris part tous les enfants des tout-petits à la grande section. Il y a eu une belle synergie entre tous les acteurs" se réjouit Nathalie Recher, directrice de l’école maternelle qui ajoute "Aujourd'hui, pour certains parents, c’est la première fois qu’ils entrent dans l’école car en raison de la crise sanitaire, son accès a longtemps été limité."
Ce projet soutenu par la Ville s’intègre dans les parcours culturels auxquels participent toutes les écoles maternelles et élémentaires publiques herblinoises.

Dans l'actualité