Imprimer Pdf

La Tourmaline : santé et travail en ligne de mire

Publié le 15.12.2021

À proximité du pôle Atlantis, au cœur d’un espace arboré de 9 hectares, le centre de la Tourmaline est une plaque tournante médico-socio-professionnelle gérée par l’UGECAM, organisme privé non lucratif. Ici, soignants et encadrants techniques accueillent chaque année des centaines de personnes atteintes de handicap, d’accidents cardiaques ou maladies pour des soins de suite ou des formations.

Dans une première vie, Sandrine, 38 ans, a été peintre-décoratrice. Suite à une hémiplégie handicapante dans sa vie quotidienne, la jeune femme a été contrainte de changer de métier. "Après l’obtention de ma RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé), je me suis tournée vers la Tourmaline pour suivre une formation d’agent de maintenance en bâtiment. Pendant 12 mois, j’y  ai reçu un très bon accompagnement avec, en plus, des ateliers de confiance en soi". Depuis, la jeune femme a été embauchée en CDI dans une banque régionale.

Évaluation, orientation, formation

Comme Sandrine, ils sont environ 400 stagiaires chaque année à suivre des formations de réadaptation professionnelle et de pré-orientation au sein d’un centre de formation adapté. Y sont accueillis des adultes handicapés de plus 16 ans en recherche d’emploi, inscrits ou non à Pôle emploi, des salariés, des agents de la fonction publique, des travailleurs indépendants et des personnes en contrat d’alternance présentant un risque d’inaptitude, ainsi que des travailleurs en Établissement et service d’aide par le travail (ESAT). Après échanges, le projet professionnel de chacun est défini et un parcours de formation peut commencer.

Les métiers du bâtiment ou du tertiaire

Avant l’entrée en formation, un cycle de 12 semaines de formation préparatoire est prévu pour revoir certaines bases liées à la communication orale et écrite, aux mathématiques, à la bureautique, au dessin technique, etc.. Ensuite la formation démarre pour une période de 10 à 14 mois dans les métiers du bâtiment (agent de maintenance ou technicien d’étude, option dessin de projet), ou dans des fonctions tertiaires (employé administratif et d'accueil, secrétaire assistant, secrétaire assistant médico-social, secrétaire comptable et comptable assistant).

Pierre Chafi, 33 ans : vers un autre métier

"J’ai dû abandonner mon métier d’animateur dans les écoles maternelles suite à une perte auditive. Il m’a fallu me réorienter vers un secteur compatible avec mon handicap" confie le jeune Herblinois. Après quelques recherches, il découvre le centre de la Tourmaline : "J’ai choisi le métier de secrétaire-assistant et pendant un an, j’ai appris à me servir des logiciels de communication (word, power point) et à effectuer de la gestion commerciale et des ressources humaines. Aujourd’hui, je me sens armé pour prendre un poste !".

Un accompagnement personnalisé

L’exemple de Pierre Chafi illustre l’importance de la personnalisation des accompagnements proposés par la Tourmaline. "J’ai été très bien suivi par plusieurs professionnels qui se sont intéressés à ma problématique et à mon parcours antérieur.  Par exemple, un ergonome s’est occupé d’adapter mon poste de travail en tenant compte de mon handicap" se souvient Pierre.
Au cours de son année de formation, le jeune homme a aussi été suivi par un chargé d’insertion. "Il m’a donné tous les outils de recherche d’emploi pour devenir autonome et bien suivre l’évolution du marché de l’emploi". Aujourd’hui, titulaire d’un titre professionnel de secrétaire-assistant, Pierre prospecte et espère trouver un poste rapidement.

Un centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle

Aux côtés de ce premier établissement, un second se consacre à la rééducation et à la réadaptation fonctionnelle. Y sont accueillis des adultes souffrant de maladies cardiovasculaires, respiratoires, d'obésité, de lymphœdème et d'amputation des membres. Il dispose de 50 lits en hospitalisation complète et 40 places en hospitalisation de jour. Le centre réalise également  des consultations externes.

Des soignants très attentifs

Atteinte d’un cancer et souffrant d’une inflammation du bras droit, Marie Audéon a été adressée par l’ICO René-Gauducheau au centre de la Tourmaline. Pendant son séjour de 3 semaines, Mme Audéon a bénéficié de séances de kinésithérapie adaptée de 1h30 chaque jour. "Bandages, massages, pressio-thérapie, j’ai été très bien soignée" confie Mme Audéon. "Ce qui était appréciable aussi, c’est que chaque professionnel m’expliquait ce qu’il faisait". Aujourd’hui à quelques jours de rentrer chez elle, son bras a complètement dégonflé et ne lui fait plus mal. "Je n’aurais pas eu ces résultats en restant chez moi, je suis très satisfaite".

Des perspectives de croissance

Le centre de la Tourmaline est amené à grandir dans les prochaines années. Le centre hospitalier Maubreuil, installé dans l’enceinte de la Tourmaline, accueillera en effet un nouveau bâtiment de 100 lits et 51 places d’hôpital de jour (au lieu de 59 lits et 41 places actuellement). À l’horizon 2025, un second bâtiment accueillera le Bois Rignoux, établissement de soins de suite et de réadaptation, aujourd’hui installé à Vigneux-de-Bretagne (100 lits et 18 places en hôpital de jour). L’installation d’une unité de 25 lits et 10 places en hôpital de jour pour le suivi et la rééducation de patients atteints d’un cancer gynéco-pelvien, est également à l’ordre du jour, en partenariat avec l’Institut de Cancérologie de l’Ouest.

Un dispositif expérimental sur l’autisme

Le PAS P’as oriente les personnes autistes sans déficience intellectuelle vers un parcours d’inclusion sociale et professionnelle. À mi-chemin entre la pré-orientation et le job-coaching, le PAS P’as est une ouverture sur l’environnement professionnel. Il facilite l’acquisition de savoir-faire et savoir-être par le biais d’une immersion en milieu professionnel.

La Tourmaline, boulevard Salvador-Allende Saint-Herblain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans l'actualité