Imprimer Pdf

La solidarité internationale à portée d’enfant

Publié le 26.11.2019

Un vent de solidarité internationale souffle sur les écoles herblinoises. Six d’entre elles accueillent le festival des solidarités proposé par l’OMRIJ jusqu’au 6 décembre.

"On commence par un jeu sur le commerce équitable et on poursuit en évoquant notre partenariat avec une coopérative de femmes qui fabriquent de l’artisanat de mère en fille" explique Jean-Paul Delouche de l’association Madagascar Solidev. De son côté, Hoang Thu Trang présidente d’Art Space, présente des costumes et instruments de musique traditionnels, la danse de la Licorne pour évoquer le Vietnam, son pays d’origine. Une première participation pour ces deux associations.

Des centaines d’enfants rencontrés

Au total ,six associations sont mobilisées  pour participer à ce festival proposé par l’OMRIJ (lire encadré). Dans chacune des six écoles élémentaires concernées, un groupe de 12 à 15 enfants volontaires du CE2 au CM2 a été constitué qui pendant 45 minutes s’immergent dans l’une des cultures suivantes :  sénégalaise, libanaise, népalaise, palestinienne, vietnamienne, ou malgache.

Lors de la pause méridienne, les enfants sont rassemblés  sous une tente appelée bulle d’échanges culturels. Dans une atmosphère calme, les enfants sont à l’écoute, ouverts à la découverte. "Les bénévoles des associations témoignent de ce qu’ils ont vu et vécu lors de leurs séjours. C’est l’occasion de déconstruire les préjugés, les clichés" explique Cécile Lancien, directrice de l’office municipal des relations internationales et des jumelages (OMRIJ). "Depuis 7ans que ce festival existe, nous avons rencontré des centaines d’enfants" se réjouit Jacques Berthier, président de l’OMRIJ qui poursuit "C’est parfois pour certains d’entre eux l’occasion d’en savoir plus sur eux-mêmes".

La découverte de l’engagement

Après une première approche culturelle à travers la dégustation de pâtisserie, l’écoute d’un air de musique ou le partage d’un jeu de mots fléchés, les notions de solidarité et d’engagement sont abordées. "Nous invitons les enfants à réfléchir aux actions qui peuvent être mises en place près de chez soi" précise Cécile Lancien comme, par exemple, découvrir une exposition thématique dans un centre socioculturel, participer à un ciné-débat. Pour prolonger la discussion en famille, un carnet de voyage élaboré par l’OMRIJ est remis à chaque enfant.

Six associations mobilisées dans six écoles

Les six associations partenaires sont Amitié Godaguène (Sénégal), Partage (partenaire d’ONG au Liban et au Népal), Avenir Jeunes Bethléem (partenaire d’une association à Bethleem en Palestine), Art Space (association engagée dans des projets culturels et de solidarité au Vietnam), AVEC (Afrique, Vouloir Ensemble Construire en partenariat avec des acteurs de la vie locale au Sénégal)  et Madagascar Solidev en lien avec une coopérative de femmes malgaches). Les six écoles accueillantes sont la Sensive, Beauregard, les Grands Bois, Françoise-Giroud, Condorcet et Soleil Levant.