Imprimer Pdf

Masques : un élan de solidarité des entreprises

Publié le 18.05.2020

Dès la mi-mars, plusieurs entreprises herblinoises ont fait preuve de solidarité en remettant des matériels de protection aux établissements  de santé. Retour en arrière.

Au début de la crise sanitaire, l’absence de masques a poussé les personnels soignants à lancer des appels à l’aide aux entreprises. "Nous avons reçu un mail de l’Institut de lutte contre le cancer René Gauducheau. Il nous demandait si nous avions des masques en réserve" raconte Henri Guillermit, président du directoire de Ouest-Croissance, société installée dans le parc Ar Mor.

"Heureusement, il nous en restait un stock de 800 masques de la précédente épidémie. Nous les avions bien conservés au fond d’un placard. Nous avons été très heureux de pouvoir leur en remettre 300". Pour essayer de répartir l'aide, les 500 masques restants ont été remis au CHU de Nantes "par un employé de notre société dont l’amie est soignante" ajoute M. Guillermit.

L’entraide, notre philosophie

Du côté du laboratoire de biotechnologies Naobios installé aussi à Saint-Herblain, la réaction a été identique. "C’est dans notre philosophie de faire preuve d’entraide envers ceux qui en ont besoin" affirme Sophie Fernandez, chargée de communication du groupe Clean cells dont dépend le laboratoire herblinois. Masques et blouses de protection étant utilisés quotidiennement par les 45 biologistes du laboratoire, il n’a pas été difficile d’en déstocker au profit des soignants.

100 combinaisons intégrales et jetables ont ainsi été données au CHU de Nantes, 1500 masques à l’ICO René-Gauducheau et des blouses et combinaisons jetables à l’EPHAD La Roselière. "La recherche sur les virus fait partie de notre cœur de métier, ajoute Sophie Fernandez. Celle sur le Covid 19 a d’office intégré nos travaux".

D’autres entreprises installées sur le territoire ont également fait des dons. Citons par exemple Mérieux NutriSciences du secteur de la recherche médicale ou encore le groupe Vinci Construction.