Imprimer Pdf

Restaurant social : se régaler pour 1€

Publié le 29.04.2021

Depuis mi-avril, le restaurant social d’OCEAN, situé au Carré des services, propose des repas à emporter à partir de 1€. Objectif : permettre aux personnes les plus vulnérables de bien manger à prix modique.

Stéphane est bénéficiaire du revenu de solidarité active (RSA). Habitué du restaurant social proposé par l'association d'insertion sociale et professionnelle OCEAN, il vient plusieurs fois par semaine chercher son repas. "C’est pratique, pas cher et ça me permet de garder un lien social" confie-t-il. Comme lui, Nadia est une habituée des lieux. Elle est ravie de profiter de cette nouvelle offre de petits plats mitonnés avec amour par l’équipe du restaurant social. "Ces plats me facilitent la vie quotidienne, c’est plus simple pour moi et ma vie de famille" explique la jeune femme.

Avec la fermeture de la salle du restaurant social comme de toutes celles des restaurants en France, les habitués se sont retrouvés coupés de la convivialité qu’ils viennent chercher. "Même si nous proposons des plats à emporter, les convives qui fréquentent habituellement le restaurant ne viennent plus, sans doute par peur, et sûrement aussi parce qu’ils ne ne voient pas l’intérêt de manger un plat tous seuls chez eux" explique Jean-Philippe Jacot, cuisinier au restaurant social d’OCEAN depuis août 2018.

Nouvelle offre à 1€

Effet collatéral de la pandémie, cette fréquentation en berne a induit inévitablement une baisse d’activité du restaurant social qui remplit aussi la fonction de chantier d’insertion.Pour faire face à cette situation, l’équipe du restaurant a décidé de réagir en proposant des plats préparés à partir de 1 €.

Le CCAS de Saint-Herblain a été sollicité pour faire connaître cette nouvelle offre exceptionnelle aux familles et personnes à faibles revenus. Cette offre de plats à emporter reste cependant ouverte à tous selon la grille tarifaire habituelle calculée selon les revenus (entre 1€ et 10,50€).

Au menu : des plats diversifiés

Bénéficiant des légumes biologiques cultivés par le chantier d’insertion "maraîchage" d’OCEAN situé à Couëron, le restaurant social propose de nombreux plats végétariens à base d’épinards, cottes de blettes, carottes, pommes de terre, poireaux, fèves etc… Une fois par semaine, l’équipe du restaurant social propose un plat soit à base de viande, soit de poisson. Exemple de menu : lasagnes aux légumes à la sauce béchamel maison,  salade verte du jardin maraîcher et  gâteau au chocolat fait maison. "Nous veillons à l’équilibre alimentaire en proposant par exemple du gratin dauphinois avec du fromage blanc agrémenté d’un coulis de framboises en dessert. Ce n’est pas parce que ce n’est pas cher que la qualité n’est pas là" ajoute le chef. D’ailleurs les adhérents dans leur grande majorité  déclarent apprécier ce qui leur est servi.

Cette offre de plats à emporter est proposée du lundi au jeudi de 11h30 à 12h30. Soucieux  de limiter la production de déchets, le restaurant demande à ce que les personnes apportent leurs contenants (un pour le plat principal et un autre pour le dessert). Il est préférable de réserver la veille ou quelques jours avant au 06 61 35 86 36.

Un chantier d’insertion

9 salariés en insertion travaillent au sein du restaurant encadré par le chef Jean-Philippe Jacot et Séverine Linden chargée de l’accueil des adhérents, de l’accompagnement des salariés en insertion pour leurs parcours et projets personnels. Ce chantier permet à des personnes en recherche d’emploi et de formation de se remobiliser et de reprendre confiance en elles. À cette occasion, elles peuvent bénéficier d’un apprentissage en français langue étrangère, d’un accompagnement dans leurs démarches administratives et de santé, d’insertion professionnelle et d’une aide pour passer le permis de conduire.

Restaurant social Carré des services 15 rue d’Arras.
Y aller : C20, Tram Ligne 1.

 

 

 

 

 

 

Restaurant social ouvert à tous mais aussi chantier d’insertion, il offre une gamme de prix très abordables (entre 3,70€ et 10,50€ le menu complet).