Imprimer Pdf

Solidarité internationale : le plein de projets

Publié le 03.12.2019

Depuis 2015, la Ville structure son soutien aux initiatives associatives autour des appels à projet du  Fonds herblinois de soutien aux projets de solidarité internationale. Une manière de compléter l’action municipale menée avec les 7 villes étrangères partenaires de Saint-Herblain.

"La Ville est engagée depuis plus de 30 ans dans la solidarité internationale via les jumelages, explique Cécile Lancien de l’Office municipal des jumelages et des relations internationales (OMRIJ). Nous avons voulu aller au-delà, en soutenant les projets associatifs ou d’habitants car nous sommes convaincus qu’ils et elles ont un rôle à jouer pour défendre un monde plus juste et plus solidaire."

Formations pour des femmes travaillant en coopérative à Madagascar, initiation au français pour 30 jeunes à Bethléem, achat de tableaux interactifs pour des enfants malades, accueil d’un ensemble musical équatorien… Chaque année 5 ou 6 projets portés par des associations herblinoises sont menés à bien grâce au financement du Fonds herblinois de soutien aux projets de solidarité internationale. "On privilégie les actions qui ont un impact concret sur la vie des populations", précise la directrice de l’OMRIJ.

Des jumelages toujours actifs

Côté "villes jumelées" aussi, les projets sont légion. L’OMRIJ a ainsi organisé en novembre 2019 le séjour à Saint-Herblain de fonctionnaires de la Ville de Kalanzak (Bulgarie). "L’objectif est un transfert de compétences sur le thème de l’accueil des publics en difficulté, via deux journées d’échanges avec le service solidarité de la Ville et les structures partenaires du territoire", expose Cécile Lancien.

À N’Diaganiao (Sénégal), la Ville poursuit la coopération engagée depuis 2000 en faveur de l’adduction d’eau et de l’installation de sanitaires dans les écoles, les cases de santé et les marchés publics de la commune sénégalaise. Désormais, l'action municipale se concentre sur la mise en place d’une compétence locale en matière de maintenance. De Waterford (Irlande) à ViladeCans (Espagne) en passant par Sankt-Inberg (Allemagne), Bethléem (Palestine) ou Kazanlak (Bulgarie) et  Cleja (Roumanie), il n’existe pas de modèle type de jumelage. Et l’OMRIJ s’en réjouit : "L’UFSH est allée jouer au football à Viladecans (Espagne), le collège Ernest-Renan échange avec la Waterford academy of music… Parfois, ce sont les associations ou des institutions extérieures aux municipalités qui font vivre les liens d’amitié avec les villes jumelées et c’est ce qui fait la richesse de la solidarité internationale."

En chiffres

6450€ de subventions pour des projets en 2019

100 Herblinois aidés pour un échange à l’étranger en 2019

Dans l'actualité