Imprimer Pdf

Soutien à domicile : le CLIC en première ligne

Publié le 24.02.2021

Face au vieillissement de la population et aux besoins croissants d’accompagnement, l’équipe du centre local d’information et de coordination (CLIC) se renforce et se renouvelle avec l’arrivée de deux nouvelles professionnelles.

"Bonjour Madame David, comment-allez-vous ?". Charlène Simonneau l’assistante sociale du CLIC arrive en visite à domicile pour faire le point sur la situation de cette Herblinoise âgée de 85 ans. Lors de leur entretien, l’assistante sociale passera en revue différents points pour faciliter la vie quotidienne de Madame David. Avec sa collègue Charlotte Fourny, conseillère en économie sociale et familiale, Charlène a été recrutée par la Ville pour renforcer l’équipe du CLIC Indre Saint-Herblain, l’un des 8 que comprend le territoire de Nantes Métropole. Le CLIC connait en effet une montée en puissance de son activité avec une augmentation de 5% des visites à domicile en 2019 par rapport à 2018, soit 578 visites à domicile effectuées.

La personne âgée au centre du dispositif

Rattaché au CCAS de Saint-Herblain, le centre local d’information et de coordination (CLIC) a pour mission d’accueillir, écouter, informer et orienter les personnes âgées de 60 ans et plus confrontées à une perte d’autonomie. "Nous respectons la temporalité de la personne âgée tout en étant dans une logique de soutien à domicile conformément aux politiques publiques locales" prévient Alexandra Durand, responsable du pôle soutien à domicile et du CLIC. L’entourage de la personne âgée, à savoir ses enfants et des professionnels de santé, sont aussi pris en compte pour trouver les meilleures solutions.

Le soutien à domicile privilégié

Face à la pénurie du nombre de places en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et au vieillissement de la population, le soutien à domicile des personnes âgées est fortement privilégié tout en étant accompagné de services adaptés : téléassistance, portage de repas, services de soins infirmiers à domicile, auxiliaire de vie, hébergement temporaire, accueil de jour…Néanmoins, si une entrée en EHPAD s’avère nécessaire au vu du niveau de dépendance de la personne, cette dernière et sa famille sont accompagnées par le CLIC pour constituer les dossiers de prise en charge et l’inscription dans les établissements.

Quelques chiffres clés

605 Herblinois et 62 Indrais ont été accompagnées par le CLIC en 2019. Cela représente 198 hommes et 478 femmes en 2019 (71 % de femmes). La moyenne d’âge des personnes aidées s’élève à 83 ans. En 2019, 267 personnes ont eu recours au CLIC pour la première fois (40% de nouveaux usagers). Près de 4 000 accueils téléphoniques, 578 visites à domicile, 191 rendez-vous en permanence ou sur rendez-vous ont eu en 2019.

Pour bénéficier de l’accompagnement du CLIC, il suffit de le contacter au 02 25 28 27 86. Accueil téléphonique du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30. En raison de la pandémie, les permanences sans rendez-vous sont momentanément suspendues.  clicseniors@saint-herblain.fr

Témoignage
Denise David : "Je suis bien entourée"

Madame David, 85 ans nous reçoit, le sourire aux lèvres, dans sa maison où elle vit depuis 45 ans. Pour elle, pas question d’aller vivre en maison de retraite. "Ah ça, non !" dit-elle d’un ton déterminé. Cette volonté est jusque-là respectée avec l’aide des travailleurs sociaux du CLIC qui actionnent les services dont elle a besoin : portage de repas à domicile, téléassistance, aide-ménagère, aménagement du domicile. Mme David a une longue histoire avec le CLIC. Tout a commencé avec son mari atteint de la maladie d’Alzheimer. "Mon mari a fréquenté les activités de l’accueil de jour une fois par semaine, ce qui à l’époque me permettait de souffler un peu, d’aller faire des courses. J’ai même pu bénéficier d’un suivi individuel avec un psychothérapeute" se souvient Mme David.
Il y a quelques années, sur la demande de Mme David, le CLIC s’est saisi de la question de l’accessibilité de sa maison. L’association SOLIHA a alors proposé l’installation d’un monte-escalier sur les deux niveaux. "Notre rôle est d’évaluer les besoins de la personne puis de faire appel à des services pour favoriser son maintien à domicile. Des financements peuvent être également sollicités. Par exemple, une partie du monte-escalier et des heures d’aide-ménagère a été prise en charge par la caisse de retraite de Mme David" explique Charlène Simonneau, nouvelle assistante sociale du CLIC. "Je suis en confiance avec les professionnelles du CLIC" confie Mme David qui continue sa vie dans le quartier où elle a tous ses repères et où elle a toujours vécu.

 

 

Dans l'actualité