Imprimer Pdf

Audrey Bellia-Sauvage, du handi-basket au para-badminton

Publié le 28.07.2017

Portrait de la sportive herblinoise de haut niveau, qui vise les prochains Jeux paralympiques.

"Faire bouger les lignes, c’est ce que j’aime", avoue Audrey Bellia-Sauvage. Ex-membre de l’équipe de France d’handi-basket, cette sportive de haut niveau s’est dirigée vers le para-badminton. Licenciée au Badminton-club de Saint-Herblain (BCSH), Audrey a intégré en novembre 2014 l’équipe de France de parabadminton.

S’en est suivie une pluie de récompenses : une triple médaille de France en simple, double dames et mixte en 2014 à Toulouse et une médaille de bronze lors d’un tournoi à Palma de Majorque en double dames. Elle vise maintenant les championnats du monde en novembre 2017 en Corée du sud et les Jeux paralympiques de Tokyo en 2020.

Les entraînements dans les gymnases herblinois et les tournois internationaux s’enchaînent à un rythme soutenu. "Notre but est de participer à un maximum de rencontres pour nous mesurer aux compétiteurs étrangers et voir les progrès qu’il reste à faire", explique Audrey, bientôt 40 ans.

Cette aventure sportive, elle la vit avec son mari, qui est aussi son partenaire sur le terrain. Tous deux sont soutenus ardemment par leur club et le président Philippe Mollé. Seule ombre au tableau, le financement : "Contrairement aux sportifs asiatiques, nombreux sur les compétitions, nous ne percevons pas de revenu pour nous entraîner et participer à des tournois. Nous devons donc trouver nos sponsors !".

Dans l'actualité