Imprimer Pdf

Mona Francis sur la route des J.O.

Publié le 17.10.2018

De la nage loisirs aux entrainements pour les Jeux Olympiques, le parcours de Mona Francis, licenciée du Saint-Herblain Triathlon.

"Après un accident de moto, j’ai commencé la natation handisport pour partager mon expérience avec d’autres personnes dans ma situation". Une envie d’échange et de collectif a toujours été un moteur pour la jeune para-triathlète de 28 ans. "Au fil de rencontres avec d’autres sportifs handi, j’ai découvert le handbike puis le fauteuil de course. C’est comme ça que je me suis mise au triathlon". Petit à petit, Mona, qui a soif de se dépasser, se pique de compétition. Les bons résultats s’enchainent et la sportive décide de tenter l’expérience du haut-niveau en 2016, une fois son diplôme de vétérinaire en poche.

Le club qu’il lui fallait

Elle rejoint alors le Saint-Herblain Triathlon . "Je cherchais de la convivialité et c’est ici que je l’ai trouvée, explique Mona. Même si j’ai l’esprit de compétition, je cherche avant tout à me faire plaisir." Le bon esprit qui règne dans le club se double d’une préparation sportive et mentale, assurée par son coach Gilles Dieudé, qui n’est pas étrangère à ses bons résultats. Après une 3e place aux championnats d’Europe en Estonie, Mona termine au pied du podium (mais 1ère européenne) aux championnats du monde mi-septembre 2018 en Australie.

Recherche de financements

Aux portes de la sélection olympique pour les Jeux d’été de Tokyo en 2020, Mona passera la saison hivernale à l’entrainement. Première course qualificative pour les JO : la coupe du monde au Japon en mai 2019. "D’ici là, je vais me mobiliser pour trouver des financements. Un vélo de compétition coûte plusieurs milliers d’euros, sans compter les déplacements pour les compétitions et les autres équipements indispensables à la pratique de haut-niveau, comme des gants adaptés."
Pour en savoir plus sur le parcours de Mona Francis, suivre son actualité et contribuer par des dons financier ou de matériels à son grand défi olympique rendez-vous sur son site internet mais aussi Facebook, Twitter, et Instagram.