Imprimer Pdf

Les parcs et jardins interdits d’accès pendant le confinement

Publié le 06.04.2020

Pour contribuer à limiter les rassemblements, vecteurs de la propagation du coronavirus, un arrêté préfectoral en vigueur depuis le 21 mars, renouvelé le 31 mars, interdit la fréquentation des parcs et jardins.

Mise à jour le vendredi 10 avril.

Contre le COVID-19, la première des règles est de rester confinés au maximum. Si vous devez sortir pour l’un des motifs autorisés, il est nécessaire de respecter les gestes barrières suivants :

Les parcs interdits d’accès

Certains chemins de circulation et continuités piétonnières étaient jusqu’à présent ouverts dans certains parcs et jardins pour permettre les déplacements quotidiens des Herblinois, pour les déplacements indispensables et dans le respect des consignes de confinement.

En référence à l’arrêté préfectoral du 31 mars 2020 et à la demande expresse de la Préfecture le vendredi 10 avril, la totalité des espaces verts herblinois, parcs, jardins, squares et aires de jeux, jardins familiaux et partagés sont désormais strictement interdits au public. Il est demandé aux habitants de respecter scrupuleusement ces interdictions, sous peine d’amende.

Dans la mesure des moyens humains disponibles, l'affichage de l'arrêté préfectoral aux entrées des parcs et jardins par les service municipaux est en cours. Pour rappel, cet arrêté "interdit l’accès aux forêts publiques et privées, cours d’eau, lacs, plans d’eau publics, rives, parcs et jardins publics clos ou non, installations sportives de plein air et aires de jeux".

En fonction de la configuration de chaque lieu et des moyens matériels disponibles, les agents municipaux ont également installé des barrières et/ou rubans "rubalises" sur les chemins d'accès ou en périphérie des sites.

Arrêté préfectoral du 31 mars 2020

Format : PDF Poids : 1,83 Mo

Télécharger

Jardins familiaux et partagés

En application des consignes préfectorales adressées aux communes le mercredi 15 avril, l'accès aux jardins familiaux et partagés reste possible au titre des "déplacements brefs, liés à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile". Il est pour cela nécessaire de se munir d'un titre d'identité et de son attestation dérogatoire, dûment remplie, en cochant la cachant n°5. Il est à noter que l'accès au jardin est autorisé et ce, quelle que soit la distance entre son domicile et le jardin partagé.

Les gestes barrière (saluer sans se serrer la main et proscrire les embrassades, se tenir à 1 mètre de distance minimum les uns des autres, se laver les mains très régulièrement, tousser et éternuer dans son coude) doivent continuer à être scrupuleusement respectés pour empêcher la propagation du coronavirus COVID-19. Aucun rassemblement n'est autorisé sur ces lieux de jardinage.

Info flash jardins partagés - Préfecture de Loire-Atlantique

Format : PDF Poids : 290,04 ko

Télécharger