Imprimer Pdf

Bellevue : le vrac à portée de tous

Publié le 11.05.2021

Implantée dans le quartier du Grand Bellevue notamment, l’association Vrac Métropole Nantes a pour but de permettre aux familles d’acheter des denrées alimentaires de qualité, éthiques et issues de l’agriculture biologique et paysanne.

Martine Bordron habite le Grand Bellevue. Déjà adepte des achats de produits en vrac, elle a décidé d’adhérer à l’association Vrac pour se faciliter la vie. "Cette proposition complète ma façon de consommer. Pour ma première participation, j’ai acheté deux litres d’huile d’olive et des œufs. La prochaine fois, je commanderai des raisins secs, de la farine et des figues". En effet, Vrac Métropole Nantes est désormais présente à Saint-Herblain avec le soutien du centre socioculturel Le Grand B qui accueille l’épicerie éphémère de l’association un jeudi après-midi par mois. Martine apprécie la convivialité qui y règne. "C’est sympa, il y a une ardoise où on peut suggérer les produits qu’on aimerait acheter".

Chaque mois, elle consulte le catalogue riche d’une quarantaine de produits : farine, boîtes de 6 œufs, café, thé en vrac, pois chiches, lentilles, haricots, quinoa, miel, produits de nettoyage (lessive, liquide vaisselle). Quelques jours après, elle vient récupérer sa commande lors de l’épicerie éphémère.

L'origine de l'association Vrac

Créée en 2013 à Lyon par Boris Tavernier militant de l’économie sociale et solidaire, l’association a essaimé dans plusieurs villes (Paris, Rennes, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Saint-Etienne, Marseille, Bordeaux, Toulouse) en créant des groupements d’achat. Implantée dans les quartiers populaires, elle a pour objectif de mettre à la portée de toutes et  tous des produits alimentaires bio et de qualité à prix coûtant. "Ce n’est pas parce que les gens n’ont pas beaucoup d’argent qu’ils n’ont pas le droit de bien manger. C’est une affaire de santé publique" argumente Guillaume Hernandez, directeur de Vrac Nantes. Vrac est aussi l’acronyme de Vers un Réseau d’Achat en commun. Grâce à la réduction des coûts intermédiaires et superflus, ce réseau propose des denrées de qualité à des tarifs accessibles. Vrac permet ainsi un mode de consommation durable et responsable.

Apporter ses contenants

Le projet repose sur une équipe locale et la participation des habitants. Les commandes ont lieu soit lors de permanences dans les quartiers, soit en en ligne sur cagette.net. Les familles adhérentes récupèrent leurs achats 7 à 10 jours après la commande lors de l’épicerie éphémère. Les familles doivent alors apporter des contenants adaptés (boîtes fermées et bouteilles) et de quoi payer leurs achats. S’ils le souhaitent, les adhérentes et adhérents peuvent s’investir dans l’association pour la préparation des commandes, l’organisation de l’épicerie ou les animations cuisine.

En pratique

Pour s’informer et s’inscrire, des permanences physiques.

  • Mercredi 2 juin de 10h à 12h à la petite ferme urbaine rue de l’Orne.
  • Vendredi 4 juin au CSC Le Grand B de 16h à 18h. Les prochaines commandes seront prises du 29 mai au 6 juin.

L’épicerie éphémère se déroulera jeudi 10 juin de 14h30 à 17h30.
Intéressé : contact-nantes@vrac-asso.org/ 06 61 48 34 46

Coût de l’adhésion : 1€ pour les habitants des quartiers Politique de la Ville.
CSC Le Grand B, 11 rue de Dijon. Tram L1 arrêt Mendès-France.

 

 

 

 

 

Dans l'actualité