Imprimer Pdf

Confinés en action avec les associations

Publié le 10.04.2020

Pendant le confinement, les associations s’organisent pour maintenir et développer la solidarité de voisinage plus nécessaire que jamais. Les initiatives abondent.

À Saint-Herblain, la richesse des associations permet à la solidarité de prendre plusieurs visages. Il y a bien sûr les associations caritatives en première ligne (Secours populaire, Restos du cœur, Croix rouge) et il y a toutes les autres, qui discrètement, maintiennent le lien social.

"Vous savez, pouvoir parler à quelqu’un, c’est autre chose que de recevoir un mail. C’est là qu’on redécouvre l’intérêt du téléphone, qu'on sent un peu de chaleur humaine". Pour Loïc Huguen, président de l'association socio-éducative du Bourg, la solidarité en direction des personnes les plus vulnérables n’est pas un vain mot.  

"Dès le début du confinement, poursuit M. Huguen, l’ensemble des membres du club des anciens a été appelé individuellement. On a ainsi pu repérer les personnes seules avec qui il faut maintenir le lien". Un appel à bénévolat a été lancé via le site mesvoisins.fr. Une dizaine d’habitants ont proposé leurs services comme faire les courses, prendre des nouvelles régulièrement. Le confinement se prolongeant, une chaîne de solidarité téléphonique s’est mise en place avec l’aide des administrateurs du centre socioculturel.

Vous connaissez la grenouille Popette ?

"Ce sont les bénévoles qui spontanément ont décidé de garder contact" se réjouit Patrick Marsollier membre de la commission Communication de l’ASEC du Bourg. Tout comme les intervenants des centres, qui font tout pour faire vivre les liens entre adhérents. Par exemple pendant 17 jours Christine Godefroy, animatrice de l’atelier couture de l’Espace 126, a envoyé à son groupe d’adhérentes des patrons pour réaliser un set de pique-nique illustré de la grenouille Popette. "C’est la promesse du déjeuner sur l’herbe après le confinement !" s’amuse l’animatrice. À chaque envoi, elle leur racontait une histoire qui les a tenu en haleine jusqu’à la réalisation finale. D’autres couturières, celles du quartier de la Bergerie, ont décidé de joindre l’utile à l’agréable en confectionnant des masques pour les habitants du secteur.

Le set de pique-nique réalisé pendant le confinement par les couturières de l'Espace 126.

Salutations numériques

Chaque association choisit sa façon d’intervenir avec ses compétences, ses savoir-faire. Mais une chose est sûre, toutes ont recours aux outils de communication qui existent : téléphone, mails, Skype, Whatsapp. L'ACLB, dans le quartier de la Bergerie, est parfaitement rodée à ces modes de communication, ce qui tombe bien pendant cette période de confinement. Les Mercredis de l’ordinateur arrivent à point nommé pour aider à distance ceux qui ont des soucis avec leur ordinateur, ou leur smartphone.

Marc Grenier, président de l'ACLB, anime les mercredis de l'ordinateur.

Et pour mettre de la bonne humeur, les habitants de la rue Van Gogh quartier de la Bergerie ont même eu l’idée de pousser la chansonnette depuis leur jardin ! L’initiative devrait se répandre… Rendez-vous dimanche à 12h.

Confinement mais pas isolement

À France Bénévolat, l’emploi du temps de Muriel Mercier est bien chargé. D’abord l’écoute du répondeur de l’association où les gens déposent quantité d’offres de services. Puis, l’envoi d’appels, la rédaction de mails aux personnes qui habituellement fréquentent le café des habitants du Carré des services. "J’ai envoyé un mail à un monsieur qui habituellement est très présent dans le quartier. Il m’a répondu du Maroc où il est dans sa famille ! Les gens sont contents qu’on les appelle et puis moi c’est mon dada" confie l’Herblinoise.

L’association Ré-Création divulgue, quant à elle, conseils d’organisation et de respiration pour les parents et leurs enfants sur sa page Facebook et le site de l'ASEC du Soleil Levant. Orientée lecture et écriture, elle invite aussi à rédiger poèmes et petits textes. Fanny, l’animatrice de théâtre, a gardé le contact avec "son" groupe d’adolescents en leur demandant d’écrire des textes et de les lui envoyer enregistrés. L'émission dédiée aux contes "C'est pas pour dire" diffusée sur la radio Jet (91.2) diffuse tous les jours un conte sur sa page Facebook. Autant d'initiatives pour que le confinement ne rime pas avec solitude et ennui.

Infos pratiques

Page Facebook du Secours populaire
Site des Restaurants du cœur
Site de la Croix rouge
Site de l'ASEC du Bourg
Site de l'ASEC Soleil Levant
Site de France Bénévolat
Site de mesvoisins.fr
Site de l'ACLB
Facebook de Sandra Belland, animatrice de l'association Ré-Création
Facebook de l'émission radio "C'est pas pour dire"

du côté des poètes

Voici quelques poèmes écrits pendant le confinement :

Ciel et terre
Se fondent
Nuit à l’horizon.
Jeannine

Du bout des ailes, le papillon
Tente de replier
La brindille rebelle…………………………
Thérèse

Poème à trous

Je veux une vie en forme de rêve
Sur une île bleue
Je veux une vie en forme de cœur
Au fond d’un lit tout seul
Je veux une vie en forme de simplicité
En forme de soleil vert ou de cruche
En forme de lune
En forme d’étoiles
De lys ou de lilas
De rivière pleine de cailloux
De drap sauvage ou d’édredon fou
Je veux une vie en forme de vie
Et je l’ai, mais ça ne me suffit pas encore
Je ne suis jamais content
Anne

 

 

 

Dans l'actualité