Imprimer Pdf

Dernière ligne droite pour les chars herblinois

Publié le 26.03.2019

Le carnaval de Nantes arrive à grands pas. Les bénévoles des deux groupes herblinois - le Comité des fêtes et les Carnavaliers herblinois- mettent les bouchées doubles pour être fin prêts le jour J, dimanche 7 avril.

Quartier de la Soullarderie à Nantes. Dans les ateliers des carnavaliers, les 16 équipes engagées dans la construction de chars sont toutes à l’œuvre. Bruits de scies ou de percement de planche, coups de marteau, musique forte par endroits, les bénévoles s’activent en ce samedi après-midi ensoleillé. La poussière de polystyrène vole dans l’air. "On connait le thème du carnaval depuis le mois de mai. Après on voit ce qu’on peut faire. Une fois que notre proposition est retenue, on réalise une maquette pour un char capable d’accueillir les reines de Saint-Herblain. Le travail de construction commence en septembre" explique Marie-Hélène Huchet, responsable du char du Comité des fêtes. Autour d’elle une douzaine de bénévoles s’activent.

Le carnaval fait son show

Cette année, le thème général annoncé par l’association Némo est très large. Avec "le carnaval fait son show", les équipes peuvent laisser libre cours à leur imagination. Le Comité des fêtes herblinois, lui, a choisi les années 80. "Une époque musicalement située entre le grunge et le disco. Nous nous sommes inspirés du film Stars 80" ajoute Rose-Hélène Huchet. Du côté des Carnavaliers herblinois, le choix s’est porté sur Mickaël Jackson. "C’est un char monumental sur l’univers de l’album Thriller et les zombies, la propriété Neverland du chanteur" dévoile Cyrille Duret tombé dans la marmite du carnaval à l’âge de trois ans. "On construit tout à l’échelle au 20e puis on assemble les blocs de polystyrène et on tape dans la masse. On travaille le bois et le métal. Ca nous plait énormément et après on fait plaisir au public" ajoute-t-il pressé de retourner façonner une tête chevelue.

La pression monte

En effet les jours passent vite et il y a tant à faire pour être prêts.

"Nous avons du retard ayant commencé le travail avec deux ou trois personnes de septembre à janvier. Cette année on a fabriqué une structure métallique ce qui exige des connaissances en soudure. Mais on va tout donner, pas compter nos heures et on va s’activer plusieurs nocturnes pour être prêts" conclut Mme Huchet. Même fébrilité chez les Carnavaliers herblinois.  Gérard, retraité passionné de dessins est bénévole depuis 23 ans pour la construction de chars : "Je suis ici tous les jours depuis deux mois. Je fais de la sculpture et de la peinture. Les dernières semaines on les compte plus les heures ! C’est une bonne occupation !".

Retrouvez-les dans les rues de Nantes dimanche 7 après-midi, mercredi  10 après-midi et samedi 13 (en nocturne) avril. Bon carnaval à tous !