Imprimer Pdf

Pour un Bellevue bienveillant

Publié le 02.12.2019

Samedi après-midi 7 décembre Mélanie et Karine, deux mères de famille habitantes du Grand Bellevue, donnent rendez-vous aux Herblinois pour valoriser les actions positives de leur quartier.

Depuis la rentrée scolaire 2017, elles mènent un travail de fond pour montrer une autre image de l’endroit où elles vivent : le Grand Bellevue et plus précisément la Harlière et la Bernardière.Toutes deux sont fatiguées de n’entendre parler que des incivilités et de la violence. Elles veulent valoriser les belles actions, les associations engagées de ce territoire populaire et mélangé. Leur postulat : "Si on parle de façon positive du quartier, peut-être y aura-t-il moins d’incivilités ?".

Un projet photographique

Très vite, elles prennent contact avec la Maison des Arts et le centre socioculturel Le Grand B. Le lien est établi avec le photographe professionnel Emmanuel Ligner. Le projet s’organise avec des interventions dans les écoles du quartier et des photos des acteurs du Grand Bellevue. Dans les écoles, pendant que l’artiste réalise des prises de vues avec un petit groupe d’enfants, elles questionnent d’autres enfants sur la notion de bienveillance. "Nous avons ainsi découvert que sur la base du volontariat, des élèves endossaient le rôle de médiateurs pour résoudre les conflits" exposent Mélanie et Karine. Les langues se délient peu à peu. À la question qu’elles adressent aux élèves "quel est votre rêve pour votre quartier ?", un enfant leur répond qu’il rêve d’un quartier sans armes. Un autre leur explique qu'il s'est servi de sa formation de médiateur pour résoudre un conflit dans le quartier.

Dans l’objectif de valoriser les actions positives dans le quartier, les partenaires associatifs sont aussi sollicités pour être pris en photo. La Goutte d’eau, les Amis de la Sensive, la Maison des familles, le restaurant social du Carré des services, la ferme urbaine, La Lune Rousse et  Environnements solidaires, tous se sont pliés à l’exercice. "C’est un projet au long cours, qui continue à se construire" explique Anthony Rubio animateur socioculturel au Grand B.

Samedi 7 décembre de 15h à 17h30 le public est invité à découvrir une sélection des photos réalisées. Ce sera l’occasion d’échanger, discuter avec tous les partenaires de ce projet d’habitants.
Maison des Arts 26 rue de Saint-Nazaire.