Imprimer Pdf

Radio Naoned : une troisième radio associative à Saint-Herblain

Publié le 02.08.2019

Après Jet FM et Alternantes, Radio Naoned émet depuis cet été sur les ondes de la radio numérique terrestre.

Une nouvelle radio a fait son apparition à Saint-Herblain cet été. Hébergée au Centre culturel breton, cette antenne de Radio Kerne, radio associative du Finistère, diffusera ses programmes entièrement en langue bretonne. Un studio numérique permettra d’accueillir des invités de tous horizons, pour parler actualité et initiatives locales, mais aussi de musiques actuelles. Marianne Vaidie, journaliste, assure depuis le 2 juillet l’animation des émissions quotidiennes et accompagnera les futurs bénévoles dans la formation aux techniques du journalisme radiophonique.

Une radio locale numérique

Diffusée sur les canaux de la radio numérique terrestre (aussi nommée DAB+, l'abréviation de Digital Audio Broadcasting), qui s’est déployé en juin 2018 en France, Radio Naoned a pu voir le jour à la suite d’un appel à fréquences lancée par le CSA en août 2017. "Les canaux hertziens sont aujourd’hui tous réservés. La radio numérique terrestre permet aux associations comme la nôtre de toucher de nouveaux publics" se réjouit Lou Millour, directrice de Radio Kerne. Les auditeurs pourront écouter la radio sur la toile et sur les récepteurs radio compatibles avec cette technologie.

Radio Naoned est la première radio 100% en langue bretonne diffusée sur le territoire nantais. "Cette radio, c’est un moyen de renforcer l’idée d’une langue ouverte sur le monde et l’actualité, et non pas repliée sur elle-même" argumente Melaine Loten, coordinateur de Radio Naoned.

Des partenariats associatifs

Radio Naoned est la 8e association hébergée au Centre culturel breton. Une implantation locale qui incite à créer des partenariats avec les associations herblinoises, et pas seulement dans le secteur de la langue bretonne. L’association Sweat Lodge, dédiée aux cultures sound system et aux arts forains? proposera par exemple chaque semaine 1h de mix aux auditeurs. "Nous prévoyons aussi un programme d’éducation culturelle et médiatique auprès des élèves de l’école et du collège Diwan. Cette radio sera aussi un outil pédagogique" explique Tangui Manac’h, directeur du Centre culturel breton.